Benjamin Erisoglu : « Energy Observer va révolutionner le monde »

interview de Benjamin Erisoglu à propos d'Energy Observer

Technitoit, toujours à la pointe de l’innovation technologique, a investi dans le projet révolutionnaire d’Energy Observer pour faire avancer la science en faveur des énergies renouvelables. Benjamin Erisoglu, PDG du partenaire-fondateur Technitoit, nous livre ses premières impressions.

Comment Technitoit s’est-il engagé dans le projet Energy Observer ?

Benjamin Erisoglu : L’idée de participer à ce projet exceptionnel est venue d’une rencontre avec Victorien Erussard, skipper et un des initiateurs d’Energy Observer. Tout de suite, le feeling est très bien passé. Le charme a opéré. Je me suis engagé avec Victorien et et Thibaut Vauchel-Camus, skippers du bateau «Solidaires en peloton » sur la transat Jacques-Vabre en 2013. Parallèlement, il m’avait parlé du projet « Energy Observer »; je n’ai pas mis longtemps à me décider.

En quoi consiste ce partenariat ?

Technitoit apporte une aide financière conséquente pour contribuer au développement du projet. Car avant de transformer ce catamaran et de le faire naviguer aux 4 coins de la planète, il y a un gros travail à réaliser en amont.

Pourquoi s’engager pour Energy Observer ?

Energy Observer est un défi scientifique et humain fantastiques. Imaginez : transformer un catamaran vieux de 20 ans en l’équipant des dernières technologies innovantes de développement durable, c’est un pari hors du commun ! A travers cette aventure, Technitoit démontre une nouvelle fois son investissement en faveur des énergies renouvelables, de l’environnement et de la préservation de la planète.

Les scientifiques semblent être très intéressés par ce projet…

Bien sûr ! C’est une opportunité immense de faire avancer la recherche. La communauté scientifique est toujours avide de nouvelles expériences. Energy Observer sera également un relais pour promouvoir les femmes dans la recherche scientifique où elles sont malheureusement sous-représentées. D’ailleurs, le projet s’inscrit dans le programme OceanoScientific parrainé par l’Unesco.

Qui montera à bord ?

Rien n’est arrêté pour l’instant mais on peut dire qu’une dizaines de personnes montera à bord du bateau. Il y aura bien sûr Victorien Erussard et son complice Frédéric Dahirel (le directeur technique et initiateur du projet) mais aussi des scientifiques, des étudiants, des experts, des journalistes…

Que feront concrètement les scientifiques ?

Ils récolteront en permanence des données sur les solutions d’énergie renouvelables présentes au sein du bateau : éolien, solaire, photovoltaïque, hydraulique ou encore piles à combustible. L’équipe embarquera pour un tour du monde en 100 escales, plus de 2000 jours de navigation pour rencontrer des scientifiques à travers le monde entier. L’enjeu est planétaire.

Quels sont ces enjeux aujourd’hui ?

Nous savons tous que nous ne pourrons pas indéfiniment consommer les ressources de notre planète comme nous le faisons actuellement. Il faut changer le monde, les mentalités, notre mode de vie. L’enjeu est considérable. Si nous n’agissons pas aujourd’hui, nous en porterons la responsabilité pour les générations futures.

Quand aura lieu le grand départ ?

Difficile de déterminer une date précise pour le moment. Ce que l’on peut dire c’est qu’un tour de France suivi d’un tour de la Méditerranée est prévu au printemps 2015. La grande aventure du tour du monde avec escales est prévu, si tout se passe bien, à l’été 2016.

En ferez-vous partie ?

Je ne sais pas si je ferai les 100 escales (rires) ! Mais il est certain que je monterai à bord une fois que le bateau sera définitivement terminé. Ce sera une grande fierté pour tous les acteurs du projet comme Technitoit. J’ai hâte d’y être.

Pourra t-on suivre en direct l’aventure d’Energy Observer ?

Oui, grâce à une présence active sur le web et les réseaux sociaux. Il y aura également un dispositif 360° avec caméras embarquées pour emmener les citoyens au-delà des mers.

Peut-on encore rejoindre le projet ?

Avec Victorien Erussard, Frédéric Dahirel, Anaïs Provost (responsable scientifique et pédagogique), Mikaël Salaün (responsable technologique et scientifique), la Fondation Nicolas Hulot et Technitoit, nous avons parcouru une grande partie du chemin. Recueillir des fonds supplémentaires doit permettre de finaliser définitivement le projet. Energy Observer va révolutionner le monde. Tous les donateurs sont les bienvenus pour participer à cette grande aventure…

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Contacts :

  • Victorien Erussard, capitaine et chef de projet associé :
      • victorien@energy-observer.org ; tél : 06-30-16-27-12
  • Frédéric Dahirel, directeur technique et chef de projet associé :
      • frederic@energy-observer.org ; tél : 06-18-72-54-26
  • Anaïs Provost, responsable scientifique et pédagogique :
      • anais@energy-observer.org ; tél : 06-29-17-26-20
  • Mikaël Salaün, responsable technologique et scientifique :
      • mikael.salaun@ensta-bretagne.fr ; tél : 06-48-37-10-32

En savoir plus sur le projet Energy Observer

Rédigé par Thomas N.

Lectures connexes Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

crook