Eau chaude et pompe à chaleur, convergence et nouveautés [MAJ]

Les équipements de l’habitat vivent une révolution depuis quelques années pour s’adapter aux nouvelles réglementations énergétiques successives. Les contraintes réglementaires n’obligeaient pas jusqu’alors les propriétaires à investir dans des appareils moins énergivores. Mais la hausse du coût de l’énergie est passée par là et chaque fabricant y va de son imagination pour commercialiser de nouveaux produits, plus ou moins écologiques, en proposant, pour certains, de combiner plusieurs usages.

De l’eau chaude avec moins d’électricité
Jusqu’ici en matière d’innovation dans l’eau chaude, on parlait surtout de système solaire. Ainsi, on a tous vu ces dernières années fleurir sur les toitures des capteurs solaires thermiques. Ils piègent la chaleur des rayonnements solaires pour la transférer à un fluide caloporteur afin de produire de l’eau chaude. Une solution un peu plus performante est de produire l’électricité avec des panneaux photovoltaïques (5m² couplés à une PAC), pour un coût hors pose de l’ordre de 3.500€ht. Ce type d’installation reste toutefois encore contraignant.

A l’ère du thermodynamique
Depuis l’arrivée solaire, les fabricants traditionnels du secteur ont innové en proposant notamment une solution plus accessible à l’installation : le chauffe-eau thermodynamique. Les ballons d’eau chaude thermodynamiques soit intègrent directement la pompe à chaleur, ou, sont raccordés à une pompe à chaleur extérieure. L’économie escomptée peu atteindre 75% par rapport à un chauffe-eau électrique. L’équipement débute à partir de 1.500€ hors pose.
Le principe : c’est un réservoir d’eau accumulant une capacité tampon d’eau chaude sanitaire réchauffée par l’évaporateur d’une pompe à chaleur, voire d’une résistance électrique en cas d’appoint. L’air ambiant est aspiré par un ventilateur et réchauffe avec ses calories le fluide frigorigène de la pompe à chaleur, qui passe via un compresseur à une température plus élevée. Le fluide cède alors ses calories à l’eau du ballon en circulant dans l’échangeur interne. L’appoint électrique ne s’enclenche que si la pompe à chaleur ne suffit pas à assurer la chauffe.

Récupérer la chaleur de la VMC
Pour aller plus loin avec le chauffe-eau thermodynamique, il est possible de l’équiper d’une pompe à chaleur fonctionnant sur l’air extrait, compatible avec une VMC hygro B ou auto réglable. Récupérer l’air chaud de la VMC présente une bonne solution énergétique pour la pompe à chaleur du chauffe-eau thermodynamique. L’air de la VMC entrant dans la pompe à chaleur doit être dans tous les cas suffisant pour ne pas se mettre en sécurité basse pression et donc mettre en panne la pompe à chaleur. Le cas d’une VMC inversée est pratique et facilite le concept puisque le réseau d’extraction et l’extracteur VMC sont très souvent situés en partie basse du bâtiment. Destiné aux maisons à basse consommation ou passives, ce système nécessite une très bonne #isolation et une parfaite étanchéité à l’air.

Du thermodynamique haute performance
Encore plus performant que la pompe à chaleur traditionnelle, les japonais, maîtres en la matière, ont inventé une technologie de récupération des calories à partir du Co2.
La récupération du CO2 permet de gagner encore en efficacité. Le CO2 est un fluide réfrigérant naturel, non inflammable et non toxique, contrairement aux autres gaz réfrigérants. Il ne nécessite aucun complément électrique sur une très large plage de température (– 15°C à + 43°C). Enfin, il assure une montée en température très rapide. En partant d’un ballon froid, il est possible de prendre une douche 20 minutes seulement après sa mise en route. Compter à partir de 3.500€ hors taxe pour ce type de produit hors installation.

Quand les eaux sales chauffent l’eau propre
Selon les normes françaises, une douche se prend à 40°C et dure cinq minutes. Avec un débit standard de 16 litres par minute, chacun de nous envoie donc une centaine de litres d’eau chaude dans les égouts tous les matins ! Sans compter les autres eaux usées et chaudes émises par chaque foyer. Un tel gisement calorifique ne pouvant décemment pas rester inexploité, on voit apparaître depuis quelques années plusieurs technologies de récupération de chaleur des eaux grises.
Une des techniques consiste à stocker les eaux grises dans un accumulateur parcouru par un serpentin de préchauffage de l’eau chaude sanitaire. Semblable à un chauffe-eau, il a l’avantage de pouvoir conserver les calories quelques heures, et nécessite un petit entretien annuel.

Convergence
La technologie de la pompe à chaleur air/air ou air/eau est maintenant bien connue pour le #chauffage de la maison. Idéalement, en construction neuve, il est facile d’imaginer la mise en place d’une pompe à chaleur pour fournir l’énergie non seulement du chauffage, du chauffe-eau et éventuellement de la piscine mais aussi de la climatisation ! (en mode réversible)
En rénovation, par contre, il vaudra mieux se contenter de solutions intégrées, plus faciles à installer et plus compactes pour des emplacements réduits.

[focus] L’installation de ces équipements nécessite l’expertise d’un professionnel formé pour ce type de produits. N’hésitez pas à demander conseil auprès de nos experts énergie présents sur toutes nos agences.

[le conseil du pro] Le chauffe-eau thermodynamique peut faire l’objet d’un crédit d’impôt développement durable dans le cadre d’un bouquet de travaux simultanés et avec la même entreprise. Renseignez-vous auprès de nos conseillers ou de l’Ademe

Vous avez déjà adopté le chauffe-eau thermodynamique ou un des systèmes exposés ici, n’hésitez pas à apporter votre témoignage en commentaire.

A EVITER  : Négliger l’isolation

Un système de chauffage efficace et économique donnera satisfaction s’il est associé à une bonne isolation sous toiture. Le changement du système de chauffage doit impérativement être associé à une vérification de l’état de votre isolation. Demandez conseil à un professionnel : votre devis est gratuit avec Technitoit.

 

Article rédigé le 28 février 2012, mis à jour le 13 décembre 2013 par G. LETHENET.

Eau chaude et pompe à chaleur, convergence et nouveautés [MAJ]

Lectures connexes Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un trackback depuis votre site.

10 commentaires pour “Eau chaude et pompe à chaleur, convergence et nouveautés [MAJ]”

  1. pompe a chaleur Montpellier dit :

    Bravo pour votre site ! Très bonne initiative.

  2. La pompe à chaleur dit :

    Très intéressant. Bravo

  3. Anonyme dit :

    Bonne continuation pour le blog qui est très instructif.

  4. Toulouse dit :

    Joli travail, le blog est très intéressant !

  5. pierre dit :

    Les pompes thermodynamiques sont très puissantes mais les PAC géothermiques restent quand même les moins chères à long terme.

  6. Discount Environnement dit :

    Merci pour cet article très complet en matière de pompe à chaleur, on y voit plus clair !

Laisser un commentaire

crook