Faire des économies en maîtrisant sa consommation énergétique dans sa résidence secondaire

faire des économies d'énergie dans une maison secondaire

Selon les chiffres de l’ADEME, sont recensées 3.1 millions de résidence secondaires en France. Que ce soit un appartement en bord de mer ou à la montagne, une grande maison de campagne en prévision de sa retraite, ou encore une maison de famille, les raisons de posséder une résidence secondaire sont nombreuses. Mais un bien secondaire peut coûter cher, notamment en termes de consommation d’énergie, même et surtout si vous n’y résidez que quelques semaines par an. Voici quelques pistes qui vous aider à maîtriser votre facture d’énergie.

Un mode d’usage différent de sa résidence principale

Vous vivez dans votre résidence secondaire différemment que dans votre habitat principal : vous y passez des moments en famille, entre amis, vous avez envie d’y être bien, dès votre arrivée, et jusqu’au départ, pour en profiter au maximum.

En général, les personnes y séjournent lors des vacances scolaires, et plutôt en été qu’en hiver. Une étude réalisée pour Atout France (agence de développement touristique de la France) et la DGCIS (Direction générale de la comptabilité, de l’industrie et des services) a estimé à 12 séjours par an, avec une moyenne d’occupation de 42 nuits par an.

Le quatuor toiture/façades/isolation/menuiseries

Qui dit chauffage économique dit isolation performante. Comme pour tout bien immobilier, acquérir (ou hériter d’) une résidence secondaire de plus de 2 ans demande d’établir un bilan énergétique afin d’anticiper les travaux et y voir plus clair entre ceux qui sont à réaliser immédiatement et ceux qui peuvent s’étaler dans le temps. Si vous possédez déjà votre bien, passez en revue les 4 points fondamentaux de votre bâti :

Il est indispensable que votre habitation soit exempt d’humidité, avec un toit qui ne laisse passer aucune fuite d’eau et des murs sains qui ne présentent pas de remontées capillaires (#humidité venant du sol). En effet, une maison fermée et sans chauffage pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois se dégrade plus vite qu’une maison habitée au quotidien. Le manque de #ventilation et l’humidité stagnante vont favoriser l’apparition de moisissures, altérant les revêtements de sols et de murs.

L’installation d’une ventilation double-flux est intéressante pour éviter l’humidité et les mauvaises odeurs inhérentes. Avec une faible consommation électrique, l’air intérieur est entretenu.

Un chauffage performant mais économique

Le choix du mode de chauffage a son importance. Vous possédez une cheminée ou un poêle : pensez à la ramoner chaque année, même si vous ne l’utilisez que 2 ou 3 fois dans l’année : en votre absence, des éléments peuvent venir obstruer le conduit.

Pensez également à l’entretien de votre chaudière. Le fait qu’elle ne fonctionne que ponctuellement ne vous prémunit pas des problèmes de fonctionnement. Et son entretien régulier permet de prolonger sa durée de vie.

Pour profiter de votre bien pendant la saison froide, il vous faut choisir un mode de chauffage qui soit rapide à faire son office à votre arrivée. Le chauffage électrique par inertie peut être une bonne solution, car le temps de chauffe est aujourd’hui rapide, même si encore un peu plus long qu’un rayonnant. On peut le couper quelques heures avant le départ sans ressentir de suite un refroidissement désagréable.

Votre bien est situé dans une région qui connaît des pics de chaleur ? Il peut être intéressant d’installer un chauffage réversible, permettant de climatiser l’été les pièces.

Dans tous les cas, pensez à les mettre en hors-gel à votre départ.
Enfin, si vous possédez un chauffe-eau thermodynamique ou solaire, programmez-les en mode vacances, ils seront ainsi rapidement opérationnels à votre retour ( 30 mn contre 7 à 8 heures pour un chauffe-eau traditionnel).

La domotique et la régulation comme solutions d’optimisation

Chauffer toutes les pièces ? Que certaines ? Chauffer pendant son absence a minima ou couper complètement le chauffage ?

Les réponses seront différentes en fonction de la localisation de votre résidence secondaire, de votre temps de présence, des périodes de présence et du mode de #chauffage choisi.

La domotique et les systèmes de régulation peuvent être des sources de gisement d’économies car elles permettent de programmer le chauffage à distance ou à l’avance. Ainsi on pourra trouver sa maison tempérée dès son arrivée, au degré près, et programmé selon les pièces. La maîtrise de la facture de chauffage est au plus juste. Plutôt que de mettre à fond le chauffage en arrivant en attendant de pouvoir enlever les manteaux, et faisant flamber du même coup la facture, la maison monte doucement en température, sans à-coups, en douceur. Et inversement au moment du départ.

Enfin, la domotique est intéressante pour d’autres fonctionnalités, comme la commande à distance de l’ouverture et la fermeture des volets automatisés, l’éclairage, etc. pour simuler une présence et ainsi décourager d’éventuels projets de cambriolage.

Un dernier conseil : pensez à isoler vos tuyaux extérieurs si vous n’avez pas d’autre choix que de couper complètement la circulation d’eau si votre bien se situe dans les zones où il peut geler l’hiver. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises comme les ruptures de canalisations.

Et n’oubliez pas avant de profiter de votre résidence secondaire, d’adapter le chauffage de votre résidence principale…

[Conseil du Pro] Louer, pour rentrer dans ses frais
Louer sa résidence quelques semaines par an permet de rentrer dans ses frais : impôts, dépenses d’énergie, travaux…
A contrario, si votre bien est destiné à être occupé (location, …) plusieurs mois dans l’année, l’investissement dans un système de chauffage plus performant et écologique comme la pompe à chaleur réversible couplée à un chauffe-eau sera plus approprié.

[Focus] Les aides financières pour la rénovation d’une résidence secondaire sont moins nombreuses que pour une résidence principale. Par exemple, pas de crédit d’impôt possible. En revanche, vous bénéficiez du taux de TVA réduit pour les travaux de rénovation thermique. Technitoit saura vous proposer des solutions de chauffage et de financement adaptés à votre projet. Contactez nos conseillers, le devis est gratuit.

Article rédigé par Gaëlle L.

Faire des économies en maîtrisant sa consommation énergétique dans sa résidence secondaire

Lectures connexes Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

crook