Benjamin Erisoglu (Technitoit) : « Fier de l’évolution d’Energy Observer »

Le projet Energy Observer, soutenu par l’entreprise Technitoit, partira pour un tour du monde en 101 escales dans quelques mois.

Partenaire-fondateur du formidable projet Energy Observer, Technitoit se réjouit de la présentation en grande pompe à Saint-Malo jusqu’au 17 avril du 1er catamaran complètement autonome en énergie. La 1re mise à l’eau aura lieu le 14 avril. Un tour du monde en 101 escales est au programme.

C’était en 2012. Le projet Energy Observer n’en était alors qu’à sa genèse. Victorien Erussard, aujourd’hui 37 ans et skipper bien connu du monde des marins, lançait l’idée folle d’équiper un vieux catamaran vieux de 1983 en systèmes d’énergies renouvelables. L’idée : puiser dans la nature toutes les ressources pour que le catamaran soit totalement autonome en énergie et en eau. Une prouesse technologique devenue aujourd’hui réalité.

Il y a 5 ans, Technitoit était déjà au départ du projet. « Cela correspondait totalement à nos ambitions et notre vision du monde, rappelle Benjamin Erisoglu, le PDG-fondateur de l’entreprise. Les énergies renouvelables sont essentielles pour construire le monde de demain et protéger notre planète. Avec Victorien Erussard et les différents instigateurs du projet, nous étions convaincus que la voie à suivre était la bonne ».

Ainsi, Technitoit a investi dans Energy Observer pour que cette ambition puisse prendre forme. « C’était important pour nous d’être là et de prendre part pleinement à ce projet. Aujourd’hui, je suis fier de l’évolution d’Energy Observer. »

Présentation à Saint-Malo

Du 8 au 17 avril, le catamaran est présenté au public à Saint-Malo. Les curieux et passionnés peuvent admirer toute la technologie du bateau, transformé en véritable laboratoire des énergies renouvelables. « Technitoit, en tant que partenaire-fondateur et partenaire innovation technique, espère que cette formidable expérience contribuera à changer les mentalités. Le fait qu’Energy Observer fasse le tour du monde en 6 ans et 101 escales est une excellente opportunité pour montrer au monde entier qu’il est possible de vivre autrement, en préservant ce que nous avons de plus cher : la Terre. »

L’expédition à travers le monde permettra également de rencontrer des centaines de scientifiques, de façon à échanger et partager des connaissances mutuelles. « On ne fait rien sans les autres. Energy Observer, c’est à la fois une aventure technologique mais aussi une aventure humaine. Nous avons hâte que le tour du monde commence », poursuit Benjamin Erisoglu.

Comment est équipé le bateau ?

Energy Observer sera alimenté par l’énergie photovoltaïque, l’énergie éolienne et l’énergie électrique à partir des molécules de l’eau de mer. Le surplus d’énergie qui sera produit pourra être stocké dans des batteries. L’idée est de donc de produire de l’énergie à partir des ressources naturelles de l’eau de mer, et de la stocker afin de ne perdre aucune source d’énergie.

Pour plus d’informations sur l’équipement complet du catamaran : http://www.technitoit.com/renovation-maison/nos-valeurs/energy-observer

Site Energy Observer : http://www.energy-observer.org/#projet

 

Article rédigé par Thomas NÉGRIER

Lectures connexes Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

crook