Le Musée de l’ardoise, un monument de l’histoire de France

musee ardoise histoire

Le Musée de l’ardoise est un lieu de découverte et de mémoire.

Le Musée de l’ardoise de Trélazé (49), inscrit aux Musées de France, s’attache à perpétuer la tradition du savoir-faire et l’histoire de Trélazé. La ville a effectivement été un haut lieu de l’ardoise française durant des siècles. Ce monument de l’histoire de France retrace 600 années d’exploitation de schiste ardoisier, véritable patrimoine de l’Anjou.

Historique du Musée

La ville de Trélazé, quatrième ville du Maine-et-Loire, a été construite autour de la veine de schiste ardoisier qui traverse le département. C’est dire l’importance de ce matériau pour la ville. L’association des Amis de l’ardoise, qui assure aujourd’hui la gestion et l’entretien du Musée de l’ardoise et de l’ensemble des 3 hectares de l’Union Petit, a vu le jour en 1979.

Les fondateurs de l’association, des mineurs et fendeurs souhaitant faire perdurer le savoir-faire séculaire de la taille d’ardoise, ouvrent le Musée de l’ardoise en 1984. Quelque 9 000 personnes le visite dès l’année de son ouverture. Fort de ce succès, les Amis de l’ardoise acquièrent le site ardoisier qui entoure la maison de l’Union, composé de vieux-fond et de buttes ardoisières. En 1989, ils y installent un amphithéâtre, afin de faire des démonstrations du travail de mineurs de schiste. Les salles d’exposition ont été rénovées plusieurs fois afin d’être transformées en un espace scénographique de près de 300 m².

L’arrêt de l’exploitation de l’activité des ardoisières de Trélazé, en mars 2014, confirme davantage le rôle patrimonial du musée.

Un lieu de mémoire et de découverte

Véritable monument de l’histoire de France, le Musée de l’ardoise relate l’histoire de l’exploitation du schiste et dépeint la vie des ardoisiers. Localisé au centre d’un ancien domaine ardoisier classé parmi les sites remarquables de l’Anjou, le musée dévoile l’ensemble des richesses de cet or bleu nuit. Les visiteurs peuvent y découvrir l’histoire des techniques de l’exploitation de l’ardoise au fil des siècles, de l’extraction du schiste jusqu’à sa transformation, et apprécier une présentation de l’ardoise à travers le monde et des expositions consacrées à la vie de la mine et à la géologie. Le site touristique propose également une démonstration de fente d’ardoise de couverture à l’ancienne. Les spectateurs peuvent ainsi admirer un fendeur transformer un bloc de schiste en fines ardoises de couverture en reproduisant les gestes ancestraux. Avant de se promener dans l’immense parc ardoisier, reflétant le paysage typique trélazéen avec ses anciennes carrières à ciel ouvert et ses monticules de stériles, les visiteurs peuvent découvrir et acheter les objets artisanaux en ardoise proposés dans la boutique du musée.

Pour plus d’informations sur le Musée de l’Ardoise : http://www.lemuseedelardoise.fr/

Afin de perpétuer le savoir-faire ancestral de la fente d’ardoise, le Musée de l’ardoise s’associe à des entreprises qui l’aident à financer ce travail de mémoire. Technitoit La maison autonettoyante s’engage pour faire durer le rôle patrimonial du musée.

 

Article rédigé par Sophie Pichard en mai 2017

Lectures connexes Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

crook