5 conseils pour une isolation thermique de véranda performante

véranda-isolation

Soigner l’isolation de votre véranda pour un espace confortable été comme hiver.

Nouvelle pièce à vivre de la maison, l’isolation thermique de la véranda doit être au cœur du projet de construction de véranda. Sinon, il existe un risque de transformation de la pièce en glacière l’hiver et en véritable four l’été avec l’effet de serre. En été, l’objectif est la réduction du réchauffement solaire naturel et le contrôle de la luminosité éblouissante alors qu’à l’inverse en hiver, les rayons solaires deviennent une source d’énergie appréciable pour limiter les dépenses énergétiques.

Pour parvenir à ces objectifs de régulation de la température et d’isolation performante, les conseils d’un fabricant de véranda professionnel deviennent indispensables pour assurer la construction d’une véranda au climat agréable toute l’année.

1) L’orientation de la véranda

Avant de réfléchir au choix des matériaux de la véranda et de ses besoins d’isolation, il est important d’étudier l’orientation de la véranda qui conditionnera le dispositif d’isolation à mettre en place. En plus du climat local et de l’ensoleillement, il faut tenter d’adapter l’orientation en fonction de la disposition de la maison ou du jardin : accès à la véranda depuis le logement (porte, fenêtre), présence d’ombre naturelle …

Côté orientation, le Sud offre un ensoleillement toute la journée, à éviter dans la plupart des cas pour limiter l’effet de serre, sauf si des mesures de protection solaire sont utilisées. À l’inverse, une orientation Nord évite le réchauffement naturel des rayons du soleil pourtant économique et agréable en hiver. À l’Ouest, la véranda bénéficiera des rayons du soleil l’après-midi appréciables en hiver tandis qu’une orientation vers l’Est offre une solution équilibrée avec une véranda au soleil le matin et protégée des températures élevées l’après-midi.

 

2) Les indicateurs de performance énergétique d’une véranda

Une fois décidée l’orientation de la véranda, il existe des indicateurs de performance énergétique pour mesurer l’efficacité des solutions de matériaux :

  • Mesure de l’apport d’énergie solaire : déterminer l’apport de chaleur naturel provenant des rayons solaires par les vitrages et la toiture. Cet indicateur est évalué par le facteur solaire (FS). Plus il est élevé, plus la véranda est sujette au réchauffement (le facteur solaire recommandé étant entre 25 et 30%. )
  • Mesure des performances d’isolation thermique des matériaux de la véranda : le coefficient de Transmission thermique (U). Le niveau optimal d’optimisation étant 1, plus ce coefficient est proche de 1, plus l’isolation entre l’intérieur et l’extérieur est performante avec des déperditions de chaleur limitées en hiver.

 

3) Le choix de matériaux performants

Véranda Alu Top Structure

Pour la structure de la véranda, l’aluminium a tendance à devenir le matériau de référence. Les profilés aluminium à rupture de pont thermique offrent un excellent coefficient d’isolation en évitant la transmission du froid ou de la chaleur. Mais il ne faut pas oublier que la surface de la véranda est en grande partie composée de baies vitrées et de la toiture dont les choix sont déterminants :

– Le choix des vitrages
Solution économique, le vitrage simple laisse passer 80% de l’énergie solaire et se révèle peu isolant avec 25% de déperdition de chaleur (source : blog Top Structures). Plus équilibré et adapté, le double-vitrage offre de meilleures performances d’isolation avec l’insertion d‘un espace hermétique entre les deux vitres, l’espace pouvant contenir de l’air ou du gaz (argon) pour davantage de performance. Plus isolant, le double-vitrage « renforcé » comporte des films isolants en polyester qui renforcent ses qualités isolantes sans perdre en luminosité. Enfin, plus coûteux, le triple vitrage reste une solution performante avec une faible conductivité pour des régions très ensoleillées ou avec un climat froid. L’inconvénient est le poids de cette triple épaisseur qui nécessite une structure de véranda plus robuste, donc plus chère. Solution innovante : des verres à contrôle solaire disposent d’un film qui accentue la réflexion des rayons solaires, ce qui peut être très utile pour les vitrages en toiture notamment.

– Le choix de la toiture
Esthétique et ouvert sur l’extérieur, le verre reste la référence pour les vitrages comme la toiture, avec un facteur solaire important de transmission de la luminosité et des qualités d’isolation que nous venons d’aborder. Des alternatives plus économiques existent pour la toiture comme les matériaux de synthèse dont le polycarbonate est le plus commun. Léger et résistant, ce matériau offre une isolation thermique performante mais se révèle moins efficace pour limiter le réchauffement solaire malgré une luminosité réduite. Autre alternative économique : les panneaux sandwichs peuvent compléter ou remplacer totalement le vitrage en toiture pour un blocage efficace du facteur solaire. L’inconvénient est la perte de luminosité par la toiture mais l’isolation thermique offerte par le panneau sandwich est similaire à celle du double-vitrage renforcé.

4) L’équilibre thermique passe par une bonne ventilation

Stores pour véranda

Comme toute pièce de la maison, le renouvellement de l’air est au cœur de la gestion climatique de la véranda pour en contrôler l’humidité et l’équilibre des températures. La mise en place de dispositifs de ventilation est essentielle pour que l’isolation s’accompagne d’une gestion climatique équilibrée. Le principe du processus de ventilation est de faire rentrer l’air frais par le bas des vitrages et d’évacuer l’air chaud en partie haute à l’aide des équipements statiques ou motorisés : aérateurs, extracteurs, ouverture du toit…

 

5) La pose de stores pour véranda adaptés

En toile, PVC, tissu, aluminium ou bois, les stores intérieurs ou extérieurs peuvent participer à l’isolation et la gestion climatique de la véranda. Le choix d’une couleur clair favorise la réflexion solaire en ne conservant pas la chaleur des rayons solaires tout en favorisant la luminosité dans la pièce. Le choix de stores extérieurs est à privilégier pour contrôler le facteur solaire avant que les rayons n’atteignent les vitrages, même si les stores intérieurs peuvent avoir un apport esthétique plus décoratif.

[Focus] Les dépenses d’acquisition de matériaux liés au remplacement de vitrages existants dans une loggia ou dans une véranda par des matériaux éligibles ouvrent droit, toutes conditions étant par ailleurs remplies, au crédit d’impôt. Contrairement aux dépenses d’acquisition de matériaux d’isolation des parois vitrées destinés à fermer une loggia ou à construire une véranda, qui sont exclues du crédit d’impôt.

[Conseil du Pro] À quoi bon avoir une belle véranda si vos façades et toitures sont en mauvais état ?! Les solutions de rénovation Technitoit permettent de remettre en état vos toitures et façades pour un budget inférieur à une restauration complète. N’hésitez pas à nous demander conseil

Article mis à jour par Sophie PICHARD en mai 2017

5 conseils pour une isolation thermique de véranda performante

Lectures connexes Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un trackback depuis votre site.

2 commentaires pour “5 conseils pour une isolation thermique de véranda performante”

  1. Gaston dit :

    C’est tout à fait vrai qu’une véranda peut devenir insupportable s’il n’y a pas une bonne isolation, comme l’article l’explique. En hiver on veut garder de la chaleur dedans, et pendant l’été on veut qu’elle reste dehors. L’isolation peut sembler être une chose assez simple, mais c’est quelque chose d’absolument essentielle.

  2. […] Source : Comment isoler efficacement une véranda ? | Tendance travaux, le blog Technitoit […]

Laisser un commentaire