[Aménagement] Transformer son garage en pièce de vie

changer un garage en pièce de vie

Envie de plus d’espace dans votre maison ? En cette période de crise immobilière, où il est difficile aussi bien de vendre que d’acheter, aménager son garage en pièce de vie est une solution économique. Et le coût rapporté à la construction d’une extension est également sans appel.

Nous vous proposons un tour d’horizon des idées de transformation, des formalités à remplir, des principaux travaux à prévoir et des astuces déco pour une pièce aux dimensions souvent spéciales.

¤ Des idées de transformation pour votre garage

Le garage se prête à toutes les possibilités de transformation. Voici quelques idées :

  • Un cellier : il permet de créer un espace de stockage des aliments, du vin, avec des rangements pratiques et un éclairage agréable, dégageant de la place dans la #cuisine. Il peut aussi permettre d’intégrer votre chauffe-eau thermodynamique.
  • Une buanderie : une pièce dédiée au linge, accueillant la machine à laver et le sèche-linge, la planche à repasser et la machine à coudre, et tout cela au propre !
  • La pièce des passionnés, home-cinéma ; collectionneur ou bricoleur, tout est prétexte à aménager son espace hobbies
  • Une #salle de bains, un sauna, voire un spa : une pièce dédiée au bien-être et à la détente.
  • Une chambre supplémentaire, accessible en rez-de-chaussée pour une personne à mobilité réduite ou un mini-studio pour un adolescent.
  • Une cuisine-laboratoire, pour expérimenter de nouveaux plats.

Vous avez une autre idée d’aménagement ? Ajoutez-la en commentaire ci-dessous.

¤ Les démarches administratives

Aménager un garage en lieu de vie correspond à une extension de la surface habitable, d’où des démarches préalables à effectuer pour être en conformité avec la loi.
D’abord, passage obligé au service de l’urbanisme de votre mairie pour connaître votre COS (Coefficient d’Occupation des Sols) qui correspond à la proportion de construction habitable de chaque terrain d’une commune. Multipliez ce COS par la surface de votre terrain et vous obtenez la surface habitable maximum autorisée de votre terrain. Vous pouvez vérifier que vous ne dépassez pas cette surface en ajoutant celle de votre garage à la surface habitable de votre maison. Vous connaîtrez ainsi vos droits à construire sur votre terrain et les démarches à entreprendre en fonction de votre projet. les dispositions locales en matière de surface constructible. Depuis l’instauration de la loi Alur, le COS (Coefficient d’Occupation des Sols) est supprimé.

(voir aussi notre article sur les extensions).

Pour indication : (voir notre article)

  • si votre garage fait plus de 20 m2, vous devez déposer un permis de construire, dans le cadre d’un « changement de destination » de l’espace.
  • la surface est comprise entre 10 m2 et 20 m2 : une déclaration préalable suffit (à condition de ne pas créer d’ouverture supplémentaire dans un mur porteur auquel cas il faudra obtenir un permis de construire).
  • si votre habitation est située dans une zone PLU, elle peut faire l’exemption d’un permis de construire au profit d’une déclaration préalable, pour toute surface inférieure à 40 m².
  • si la transformation n’excède pas 10 m2, aucune autorisation n’est nécessaire si aucun travaux ne modifie l’aspect extérieur et si vous ne touchez pas aux murs porteurs (sinon il faudra un permis de construire).
  • Si votre surface habitable totale (maison + garage) dépasse 170 m2, vous devez faire appel à un architecte (MAJ : le seuil est désormais de 150 m2)

Il est important de vérifier que votre projet est conforme à toutes les réglementations applicables car le Plan d’urbanisme peut vous imposer d’autres contraintes que le COS. Demandez à votre mairie la fiche de renseignement d’urbanisme qui indique tous les règlements applicables sur votre parcelle (lotissement, Bâtiments de France, place de stationnement,…).

Notez que la modification de la surface habitable aura un effet sur les impôts locaux et fonciers, la taxe d’habitation et … sur l’assurance habitation. Enfin, comme toute modification de l’habitat, les règles ordinaires d’urbanisme s’appliquent.

¤ Place au projet : l’aménagement du garage en espace habitable

isolant laine de verreAu préalable, inspectez chaque recoin de l’espace à modifier. La maison a plus de 50 ans ? Attention aux tuyauteries en plomb qui seront à faire remplacer par un professionnel. De même, Une vieille isolation contenant de l’amiante sera à retirer par des professionnels. Enfin, traitez toute trace d’humidité afin d’obtenir une pièce saine.
Bien penser à l’isolation : le garage en est souvent dépourvu. L’isolation des murs et du plafond peuvent s’effectuer de différentes façons : sur les parois extérieures pour ne pas empiéter sur l’espace intérieur, ou par l’intérieur, en fonction du type de mur. Une isolation des combles si elles existent ou une isolation sous-toiture .
Qui dit isolation dit chauffage. Si votre habitation possède un système de #chauffage avec chaudière, il suffit de raccorder le radiateur que vous venez d’installer au réseau. Vous pouvez également opter pour un chauffage électrique performant qui ne demande qu’une prise électrique, comme les radiateurs à inertie EcoWatt.

Côté éclairage, déterminer si il y a besoin de réaliser une ouverture supplémentaire telle une porte pour une entrée indépendante de l’entrée principale, ou une fenêtre voire une fenêtre de toit pour apporter de la lumière . Identifiez le mur porteur et pensez à respecter les distances vis-à-vis de la limite de propriété.

¤ Les astuces déco

salle de bainsLe garage présente souvent un éclairage naturel sur un seul côté, un volume tout en longueur, une hauteur sous plafond réduite, des canalisations apparentes… Avec des astuces déco, vous estomperez ces inconvénients.
Pour casser la longueur, installez des cloisons. Choisissez-les translucides si la pièce manque de lumière. Vous réduirez l’impression de longueur en appliquant une teinte sombre sur le mur du fond et des teintes claires pour le reste de la pièce. Et si vous avez besoin « d’élargir » la pièce, posez un parquet dans le sens de la largeur.
Une teinte foncée au sol et claire aux murs ou des bandes verticales sur les murs vont « pousser » un plafond bas.
Remplacez la porte de garage par une baie vitrée qui va inonder la pièce de lumière si elle n’est pas trop profonde. Pensez également aux miroirs sont d’excellents réflecteurs de lumière, placés judicieusement de manière à la transmettre. Choisissez des revêtements irisés qui illumineront votre pièce.
Installez un coffrage isolé pour cacher des tuyaux disgracieux.

Privilégiez toutes les solutions « gain de place » existantes si l’espace est réduit. À commencer par des portes coulissantes y compris pour les rangements. Optez pour un mobilier modulable, empilable en hauteur, des étagères. Le tout dans des tons coordonnés et neutres, la couleur s’invitant par les objets (coussins, lampe, rideaux…).
Enfin, si vous prévoyez un coin salle d’eau/salle de bains ou une cuisine : n’oubliez pas la ventilation pour éviter toute formation d’humidité ou de moisissure.

 

Conseil du pro : vous ne pouvez pas au final aménager votre garage ? Vous avez des combles au-dessus ? Et si vous les aménagiez ?

Focus : pour des travaux sans soucis, adressez-vous à un pro comme Technitoit : toiture, façade, isolation, chauffage et ventilation.

A éviter : vous lancer dans des travaux importants sans vous être renseigné au préalable auprès des collectivités locales sur les démarches à réaliser. Vous prenez le risque de voir vos travaux à détruire.

Article rédigé par Gaëlle L. -Fév. 2013 et mis à jour par Thomas N. en septembre 2016

[Aménagement] Transformer son garage en pièce de vie

Lectures connexes Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un trackback depuis votre site.

16 commentaires pour “[Aménagement] Transformer son garage en pièce de vie”

  1. SAPOTILLE dit :

    Bonjour,

    J aimerais faire un second garage, accolé au premier créer avec la maison. Du coup je me dis que je peux egalement « monter » la construction d’un etage, pour me faire une chambre, sdb,dressing, au dessus de dit garage à construire.
    Ce qui donnerait en facade, deux portes de garages accolées et deux fenetres a l’étage (une existante et une à créer).
    Des avis? des conseils? les demarches?
    merci de votre aide

    • PascalF dit :

      Vous allez entrer dans le cadre d’une modification du bâti et certainement sur une surface supérieure à 20m².
      Il vous faudra donc déposer un permis de construire.
      Le mieux est de vous renseigner auprès de votre mairie des démarches et éventuellement prendre contact avec un architecte ou un maître d’oeuvre expérimenté.

    • AD37 dit :

      Bonjour,

      Tant que vous n’avez pas fait les démarches primaires ( mairie, pour le plan d’occupation des sols, et une étude auprès d’un architecte), vous n’avancerez pas. Ce sont les bases, car ce sont elles qui détermineront ce que vous pouvez faire sur votre terrain. Je suis actuellement en cours de construction d’un double garage accolé à ma maison ( par professionnel ).

      Cordialement

  2. Helène dit :

    Bonjour à tous !

    Je parcours tous les forums qui seront suceptibles de me donner des réponses à la question suivante.

    Je suis propriétaire d’une maison en banlieue parisienne. Nous avons un garage inutilisé et juxtaposé à la maison. Nous ambitionnons pour 2015 de pouvoir y créer une pièce à vivre pour accueillir des étudiants. Ceci permettrait à mon mari et moi-même d’arrondir nos fins de mois en cette période pas très facile.

    J’ai également pu récupérer pas mal d’info sur cet article de blog :
    http://blog.locatme.fr/post/74644107529/transformer-son-garage-en-piece-a-vivre-que-dit-la

    Avez-vous des conseils supplémentaires pour m’éviter des déconvenues qui pourraient par la suite me coûter cher ?

    Merci beaucoup !

    Cordialement

    Hélène

    • PascalF dit :

      @ Hélène : pour éviter toute déconvenue, il est impératif de vous renseigner auprès du service urbanisme de votre commune. Enfin, nous vous conseillons de prendre contact avec votre service des impôts pour connaître les modalités de déclaration et les conséquences (fiscales) d’un tel agrandissement ou d’une telle activité.
      Bon courage dans votre projet.

  3. Calvin dit :

    Merci beaucoup pour ces informations sur la transformation d’un garage en pièce de vie. Au vu des photos, on peut créer des pièces vraiment très chaleureuses à la place d’un simple garage. A condition de savoir bricoler correctement et d’avoir un certain budget pour l’isolation, … L’isolation des murs d’un garage sont à la portée de tous !

  4. Neoul dit :

    Bonjour,

    Le COS n’est plus en vigueur dans les communes qui disposent d’un PLU
    depuis la Loi ALUR

    Merci de le préciser.

    H.Neoul

  5. Thomas dit :

    Bonjour,

    j’ai installé un fauteuil, une petite table basse et un baby-foot dans mon box/garage qui n’est pas accolé à mon appartement. Je n’ai fait aucun travaux à l’intérieur, l’éclairage est le même, le sol est resté en béton ainsi que les murs (techniquement j’ai seulement entreposé des meubles). Du coup est-ce à qualifier de « pièce de vie » ? sachant que je dois y aller environ 1 à 2 fois par mois maximum pour faire un partie de baby-foot ? sans dormir à l’intérieur ni me laver ni y faire loger quelqu’un ?

    Merci beaucoup de vos réponses, bien cordialement, Thomas

    • PascalF dit :

      Si vous n’y vivez pas à plein temps (dormir, pièce d’eau, …), il y a peu de chance que cette pièce soit considérée comme pièce de vie.
      Toutefois, nous vous conseillons de renseigner auprès de votre service d’urbanisme local (mairie, communauté urbaine) en parlant de projet, par exemple 😉

  6. Hamam dit :

    J’aime bien l’aménagement du garage en espace habitable, c’est une très bonne idée…

  7. YepMan dit :

    Bonjour,

    Question dans le cadre d’un aménagement d un garage de 20m² /une fois aménagé la surface sera de moins de 20m², par contre changement de porte porte de garage opaque => porte fenêtre vitrée.

    Faut-t-il demander un permis ? ou une demande préalable ?

    Faut-t-il déclarer la nouvelle surface au niveau foncier et si oui quelle surface avec ou sans isolation ?

    Cordialement

    • PascalF dit :

      Bonjour,

      Pour savoir exactement s’il faut une déclaration préalable ou un permis de construire, le plus simple est de demander auprès de votre mairie qui vous répondra dans la foulée. La raison : il peut exister certaines différences selon les chantiers et les communes dans lesquelles vous exécutez les travaux. Donc demander ces renseignements auprès de votre mairie est la voie la plus rapide et la plus sûre.

Laisser un commentaire