Entretenir et Rénover un Parquet

Parquet Technitoit

Le #parquet bois est le revêtement de sol éco-durable par excellence. Le chêne est l’essence de bois le plus commun pour le parquet. Il est connu pour sa résistance, sa stabilité et sa dureté. Toutefois, pour préserver sa beauté naturelle, il lui faudra un entretien régulier lui conférant ainsi une durée de vie souvent plus longue que celle de ses propriétaires !

¤ L’Entretien d’un parquet

De vieux préjugés circulent sur la difficulté de l’entretien du parquet. Pourtant, les progrès apportés par les techniques de fabrication et les finitions proposées permettent maintenant de prouver le contraire. Le nettoyage d’un parquet en chêne dépend cependant de sa finition.

Sur une finition vernis ou vitrifiée
Finition de très loin la plus répandue, elle est réalisée la plupart du temps en usine. Il faut tout d’abord, dépoussiérer le sol régulièrement à l’aide d’un aspirateur ou par balayage humide, matériel bien essoré. Ne jamais laver un parquet à grande eau, ni à l’eau claire. Sur un parquet neuf ou rénové, pour garder son éclat, adopter un protecteur adapté aux parquets vernis ou vitrifiés, dilué dans de l’eau, sans rincer.

Lorsque le vernis perd de sa brillance, utiliser tout d’abord un shampoing doux adapté aux lavages réguliers du parquet pour le nettoyer puis appliquer un rénovateur (ou polish). Celui-ci devra être utilisé pur, appliqué avec un balai (microfibre ou éponge), en une ou 2 fois. Il déposera une fine couche de haute protection sur votre parquet. Une opération à réaliser une fois par an ou plus selon l’usage de la pièce.

Sur une finition huilée
Conférant un aspect plutôt rustique, la finition huilée est un traitement irréversible qui pénètre en profondeur dans le bois. Surtout, ne pas utiliser d’eau, au risque de voir le bois se patiner de gris. Les parquets huilés demandent peu d’entretien. Ils doivent simplement être dépoussiérés régulièrement à l’aide d’un balai à franges légèrement humide. Lorsque des tâches apparaissent, utiliser un savon noir naturel avec une machine à nettoyer le sol si possible.
Pour préserver son aspect naturel, repasser une couche d’huile pour parquet tous les 6 mois à 1 an. Ces huiles très fluides, pénètrent dans le bois et le protègent contre les taches et les salissures. Il est conseillé de laisser sécher le parquet 2 à 4 heures après son application.

Sur une finition cirée
Les parquets cirés révèlent une odeur inoubliable. Mais ils présentent des inconvénients de taille : ils se tachent au contact de l’eau et sont glissants en cas d’application trop abondante. En outre, le passage de la cire doit être effectué à fréquence assez élevée (2 à 4 fois par an).
Pour l’entretien courant, passer l’aspirateur, ou encore un balais ou un torchon propre et très légèrement humide. Ensuite, bien laisser sécher puis lustrer à sec soit avec une cireuse domestique ou une polisseuse munie d’une peau de mouton.
Pour garder cette patine tant appréciée, appliquez deux fines couches de cire plutôt qu’une grosse, pour imprégner la surface du bois. L’astuce consiste à chauffer une cire solide au bain-marie, et à l’appliquer à plusieurs reprises. En cas de tache, il vous faudra poncer et remettre une couche de cire.

gamme parquet chêne massif Technitoit

¤ La rénovation d’un parquet en bois brut, verni ou ciré

Vous venez d’acquérir un logement dont le parquet a beaucoup vieilli. Une rénovation s’impose !

Avant tout, vérifier l’état de votre parquet : si des lames sont endommagées, remplacez-les*. Certains parquets, très gondolés et déformés, ne sont pas récupérables ; la pose d’un nouveau revêtement s’impose.
Pour les traces de cire et de matières diverses, gratter à l’aide d’un couteau de peintre. Lorsque le parquet présente plusieurs couches de cires, le nettoyer à l’aide de white-spirit (ou essence de térébenthine) en frottant activement avec un chiffon.
Dans toutes les fentes et interstices, appliquer de la pâte à bois avec un couteau à enduire.
Lorsque le parquet présente des fentes ou des trous importants, les bourrer avec du papier mâché et de la grosse ficelle de chanvre, puis reboucher le tout avec de la pâte à bois.

Si des clous ressortent du parquet, utiliser un chasse-clou pour le cacher dans le parquet et appliquer une pâte à bois pour recouvrir le clou. Il ne restera plus qu’à poncer avant d’appliquer la finition.

Une fois tous ces défauts réparés, passer ensuite au ponçage, à l’aide d’une ponceuse à bandes (disponibles en location dans les magasins de bricolage) en premier lieu équipée de gros grain puis de grain fin. Progresser dans le sens du bois et veiller à ne pas rester à un endroit trop longtemps sous peine de creuser le bois ! Le geste du ponçage doit être régulier et uniforme pour aller dans le sens du bois. Pour les bordures, utiliser une bordureuse.
Enfin il ne reste plus qu’à appliquer votre finition (se reporter au chapitre précédent).

*Pour aller plus loin sur la rénovation du parquet ancien :
http://www.bricolagemaisons.com/comment-reparer-du-parquet-massif-abime.html
http://www.maisonbrico.com/renovation-d-un-parquet-ancien-_r_13_a_208.html
Vidéo : comment poncer un parquet : http://dai.ly/PZZv4O

D’une manière générale

  • Le bois est un matériau vivant qui réagit à différents facteurs : il se gonfle dès que l’hygrométrie augmente et se rétracte dès qu’elle baisse. Veiller à garder une température constante dans la pièce.
  • Apposer des patins de protection en feutre ou en cuir sous les pieds des meubles et des sièges.
  • Pour prévenir les rayures, placer à l’entrée un paillasson de qualité qui retiendra les poussières et les gravillons.
  • Ne pas laisser d’eau ou d’autres liquides stagner sur votre parquet (bien isoler les pots de fleurs) qui, par intrusions répétées, entraînerait irrémédiablement la putréfaction du bois.
  • Il est indispensable d’effectuer régulièrement un brossage vigoureux à l’aide d’une brosse en chiendent pour nettoyer les éraflures et les fentes de la poussière et autres saletés accumulées.

[focus] Technitoit propose une gamme complète de parquets massifs en chêne. Demandez notre catalogue auprès de nos conseillers ou venez découvrir nos parquets dans notre boutique au centre commercial d’Atoll à Angers (49)

[conseil du pro] De nombreux champignons peuvent infester le bois d’une maison. Le plus dangereux pour les parquets en chêne ou châtaigner est le (ou la) mérule car il a le moins besoin d’eau pour se propager (de 20 à 40 % de taux d’humidité dans l’air). Une bonne #isolation et un système de ventilation efficace sont donc nécessaires pour éviter ce type de désagrément (plus d’infos sur les mérules sur ce pdf)

Entretenir et Rénover un Parquet

Lectures connexes Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un trackback depuis votre site.

11 commentaires pour “Entretenir et Rénover un Parquet”

  1. savon dit :

    Ton article est très intéressant Pascal!
    je prends note de tes conseils, merci 🙂

    Jessia

  2. Même s’il s’agit d’une opération apparemment simple, le ponçage du parquet doit être fait avec grande attention. Pour éviter les marques, il est conseillé d’utiliser le meilleur matériel.

  3. lily dit :

    bonjour, vos conseils sont très interessants. Nous avons un sol en parquet huilé dans un appartement de vacances (donc pas chauffé l’hiver) qui a gonflé et est déformé (à priori pas de joint de dilatation prévu autour de la pièce). y’a t-il une solution pour égaliser les lames de bois au séchage (avec l’arrivée du printemps!). d’avance merci

    • PascalF dit :

      Cette situation est malheureusement très courante. Pour qu’un parquet ne prenne pas l’humidité et donc ne se déforme pas, il faut garder une température minimale constante de 16°. Dans votre cas, il est préférable de démonter la dernière rangée de lattes (quand le parquet sera bien sec) et de la retailler afin d’ajouter un joint de dilatation en mastic.
      Vérifiez par la même occasion que votre parquet ne soit pas attaqué par des champignons lignivores et l’état ou le type de support du parquet.

  4. Virginie dit :

    Bonjour, alors moi j’aurais vraiment besoin de vos conseils. Il se trouve que depuis quelques mois nous avons emménagé dans un appartement avec un parquet de bois naturel. Par contre je n’ai aucune idée s’il est Ciré ou huilé ? Il est très abîmé à certains endroits et même énormément rayé !! Donc comment faire pour l’entretenir car j’ai l’impression qu’il ternit ! J’ai besoin de votre aide, s’il vous plait !!! Merci beaucoup de votre réponse d’avance.

    • PascalF dit :

      Difficile de déterminer le type de finition de votre parquet sans photo. Mais d’après votre description (rayures prononcées), je pencherais plutôt pour un parquet ciré qui n’a pas dû être entretenu dans les règles de l’art, avec, peut être, l’utilisation trop abondante d’eau.

      Pour sa rénovation, tout est expliqué dans l’article.

  5. Pauline dit :

    Bonjour,
    mon parquet est un parquet type vieux chêne, sans doute ciré, et taché par des tâches d’eau.
    Le ponçage est-il réellement une nécessité? Doit-il être fait sur les zones uniquement tachées, ou sur l’intégralité de la surface? Et comment choisir la cire?
    Merci d’avance

    • PascalF dit :

      Une fois tâché, il n’existe pas beaucoup de solutions à notre connaissance pour restaurer un parquet ciré : le ponçage est inévitable.
      Si vous n’avez pas la cire d’origine, difficile d’éviter de poncer l’intégralité du parquet pour retrouver une homogénéité. A moins que ces tâches soient dans un recoin de la pièce ou camouflable par un meuble ou un tapis ?

  6. MélanieS dit :

    Bonjour,

    Nous sommes en train de retaper une vieille maison. Nous avons abattu la cloison entre le salon et la salle à manger. Surprise, les parquets ne sont pas posés dans le même sens ! Deux questions à vous poser : est-ce qu’il est envisageable de démonter le parquet de l’une des pièces pour le tourner et l’installer dans le même sens que l’autre ? A défaut, est-ce que ce serait forcément vilain de laisser ces deux parquets face à face non posés dans le même sens ?
    Merci à vous de vos conseils,

    Mélanie

Laisser un commentaire

crook