Infiltrations d’air : comment s’en préserver ? (MAJ)

On ne vous le dira jamais assez : les maisons sont des passoires thermiques ! Les infiltrations d’air en sont une des causes principales. L’amélioration de  l’efficacité énergétique de votre maison, dans le but de réduire votre facture de #chauffage et d’améliorer votre confort,  dépend de petits examens minutieux qui vont identifier les points faibles  de la maison.

Avant de s’intéresser aux solutions pour se préserver de ces fuites, regardons en premier lieu les raisons pour lesquelles nos habitations (les plus anciennes) fuient de toute part …

Pourquoi l’air s’infiltre-t-il au travers d’un bâtiment ?

L’air se déplace des zones de haute pression vers les zones de basse pression, tout comme la chaleur se déplace des zones à température plus élevée vers les zones à température plus faible. Dans un bâtiment, deux causes peuvent être à l’origine d’une différence de pression entre l’extérieur et l’intérieur : Le vent exerce une pression sur les façades exposées et une dépression sur les façades opposées.

Le chauffage dilate l’air ambiant à l’intérieur du bâtiment et crée ainsi une surpression par rapport à l’extérieur.


Comment détecter les infiltrations d’air ?

La première solution est de faire appel à un professionnel soit en thermographie, qui réalisera un diagnostic de performance énergétique (DPE) de votre habitat (éligible au crédit d’impôt), soit en infiltrométrie qui détaillera plus spécifiquement vos fuites d’air.

L’autre possibilité est de réaliser par vous-même une détection des infiltrations en déplaçant lentement une bougie ou une mince feuille de papier le long des arêtes des murs, des planchers et des plafonds sur tout le pourtour de la maison. La sensibilité de la flamme ne saura tricher, elle frémira au moindre filet d’air. Cette méthode simple vous donnera de précieuses indications quant aux interventions à réaliser. La mise en marche de tous les appareils extracteurs d’air (hotte, sécheuse, aspirateur central, ventilateur de salle de bain) permettra d’accentuer les fuites et de mieux les localiser.

Les principaux points de fuites :

Quelles solutions pour réparer les fuites d’air ?

  • Calfeutrez du haut vers le bas. Comme les fuites se font surtout vers le haut, il est recommandé de calfeutrer d’abord le haut de votre résidence et les pièces plus humides;
  • Installer ou remplacer les joints de fenêtres (murs et toitures) et de portes extérieures. Pour les huisseries des portes et fenêtres utiliser des joints adhésifs en caoutchouc;
  • Injectez de la mousse ou du joint dans les fissures et angles sensibles. En cas de fissures dans la maçonnerie, on utilisera des sprays de mousse polyuréthane. Sur une fissure dans le bâti, on emploiera plutôt des mortiers isolants;
  • Scellez le pourtour de tout objet (plafonnier, prise de courant, commutateur, ventilateur, sortie de sécheuse, prise d’air frais, tuyau d’entrée électrique ou de plomberie, etc.);

Et pour une meilleure efficacité : Isolez vos combles. 30% des déperditions thermiques se faisant par la #toiture, les fuites d’air sont légion dans le plafond. La meilleure solution est donc de bien isoler ses combles. Passez au double voire triple vitrage. Si vos huisseries sont en mauvais état, autant remplacer les fenêtres pour vous garantir une meilleure étanchéité.

[Focus] Il existe de nombreux types de calfeutrage, du silicone (pour le métal, le verre et les tuiles vernissées et plastiques), du latex acrylique (pour les matériaux poreux comme le bois et le béton), polyvalent (notamment pour les salles de bain et cuisine) ou du polyuréthane. Utilisez les composés qui conviennent à chaque utilisation.

[Le conseil du pro] Pour obtenir de bons résultats, le joint à calfeutrer doit être propre. Ôtez la peinture, la poussière et la vieille pâte à l’aide d’un couteau à mastic ou d’un tournevis. Commencez le scellement du côté intérieur pour contrôler d’abord les fuites d’air humide.

A éviter : la formation de ponts thermiques au moment de la pose de l’isolant : Nous l’avons vu, la première chose à faire pour gagner en efficacité thermique est de refaire l’ #isolation sous toiture si celle-ci n’assure plus son rôle. Mais attention à ne pas créer de ponts thermiques ni de fuites d’étanchéité lors de la pose de l’isolant. Pour être sûr, faites appel à des professionnels tels que Technitoit pour obtenir un devis gratuit. N’hésitez pas !

 

Publié le 30 janvier 2012 et mis à jour en août 2015

Infiltrations d’air : comment s’en préserver ? (MAJ)

Lectures connexes
  1. Isolation et fuites thermiques, les points faibles de votre habitation
  2. La thermographie, pour bien évaluer les faiblesses thermiques [MAJ]
  3. Les 10 points à vérifier avant de se lancer dans l’isolation (MAJ)
  4. Les 10 bonnes raisons d’isoler sa maison
  5. Les bouquets de travaux gagnants pour réaliser des économies d’énergie
Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un trackback depuis votre site.

14 commentaires pour “Infiltrations d’air : comment s’en préserver ? (MAJ)”

  1. Brunon dit :

    Attention !
    la ventilation d’un logement est impérative pour évacuer la vapeur d’eau générée dans celui-ci.
    pour mémoire, un adulte rejette en moyenne 800 g de vapeur d’eau par jour par sa simple respiration.
    Si, pour une température extérieure de 0°c, 1m3 d’air peut absorber 4 g de vapeur d’eau, il faudra extraire au moins 200 m3 d’air pour évacuer cette vapeur d’eau et éviter ainsi toute condensation sur les surfaces les plus froides.

    la maitrise de la ventilation d’un logement est importante pour :
    * limiter les déperditions de chaleur (ou de froid si climatisation)
    * évacuer la vapeur d’eau, source de condensation puis de pourriture

  2. PascalF dit :

    Effectivement, se préserver des infiltrations ne veut pas dire se calfeutrer intégralement.
    Une bonne ventilation est aussi nécessaire pour les raisons que vous évoquez.

  3. Bonjour,
    votre article est intéressant, toutefois je me permets d’apporter quelques précisions.
    Vous indiquez :
    « La première solution est de faire appel à un professionnel soit en thermographie, qui réalisera un diagnostic de performance énergétique de votre habitat (éligible au crédit d’impôt), soit en infiltrométrie qui détaillera plus spécifiquement vos fuites d’air ».

    Attention à ne pas tout mélanger.
    Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est réalisé un diagnostiqueur certifié.
    Un thermographe réalise une thermographie de bâtiment mais il ne dispose pas forcément de la certification DPE.
    Du coup, une personne qui fait réaliser une thermographie « simple » ne peut pas bénéficier du crédit d’impôt

  4. [...] de toute part …   Pourquoi l’air s’infiltre-t-il au travers d’un bâtiment ? Via blog.technitoit.fr Ce contenu a été publié dans Non classé par fred0000. Mettez-le en favori avec son [...]

  5. [...] On ne vous le dira jamais assez : les maisons sont des passoires thermiques ! Les infiltrations d'air en sont une des causes principales. L’amélioration de l’efficacité énergétique de votre maison, dans le but de réduire votre facture de #chauffage et d’améliorer votre confort, dépend de petits examens minutieux qui vont identifier les points faibles de la maison.(…)  [...]

  6. [...] On ne vous le dira jamais assez : les maisons sont des passoires thermiques ! Les infiltrations d'air en sont une des causes principales. L’amélioration de l’efficacité énergétique de votre maison, dans le but de réduire votre facture de #chauffage et d’améliorer votre confort, dépend de petits examens minutieux qui vont identifier les points faibles de la maison.  [...]

  7. [...] infiltrométrie qui détaillera plus spécifiquement vos fuites d’air. Voir nos articles sur les infiltrations d’air et les fuites thermiques.Le contrôle des charpentes et planchersNe négligez pas la vérification [...]

  8. [...] commencent à dater, les huisseries des portes et fenêtres extérieures peuvent être des sources d‘infiltration d’air (et donc de pertes énergétiques). Le double-vitrage est un standard minimum. Leur changement sera [...]

  9. [...] dans le bâtiment.Ne négligez pas non plus l’état des menuiseries, souvent sujettes à infiltration d’air et la qualité des vitrages, source de déperdition ou d’entrée thermique (froid/chaud).Et [...]

Laisser un commentaire


sept − 5 =

crook