Isolation des murs, par l’intérieur ou l’extérieur ? [MAJ]

ITE

C’est maintenant reconnu par l’Ademe (l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie ), la valeur verte de votre maison peut représenter de 5 à 30% de la valeur dans l’immobilier ancien, lorsque sa performance énergétique est améliorée. A bien prendre en compte avant la vente de votre habitation. Par ailleurs, si vous venez d’acquérir un bien dont l’ #isolation thermique est plus que défaillante (DPE à l’appui), il est préférable de réaliser les travaux qui vous permettront de faire des économies substantielles, en prévision des futures hausses des prix de l’énergie. Si les pertes «énergétiques se font majoritairement par le toit, il ne faut pas négliger les murs où les ponts thermiques et infiltrations d’air sont légion. Dès lors, 2 solutions s’imposent : l’isolation intérieure et l’isolation par l’extérieure (ITE).

Quels sont donc les éléments à prendre en compte pour faire votre choix ?

L’isolation intérieure sans dénaturer
Une vieille ferme, une maison en pierre ou encore un bâtiment industriel en brique dégagent un certain charme. Toucher aux murs extérieurs serait un crime de lèse-majesté ! D’autant plus que cette habitation se trouve peut-être dans une zone protégée par les monuments historiques. En qualité de propriétaire vous devez donc respecter des règles strictes avant de faire des travaux.

Vous disposez de peu d’espace, optez alors pour une solution d’isolation intérieure qui aura le meilleur rapport épaisseur / performance thermique. Il faudra être vigilant quant aux problèmes de condensation et d’humidité. Le pare-vapeur est important en rénovation car on ne connaît pas toujours la composition des parois. Il permet aussi d’améliorer la performance d’étanchéité à l’air des murs qui ont souvent travaillé et sont moins étanches (fissures). Si les murs de votre bâtisse ne sont pas droits, une isolation par l’intérieur peut permettre de rattraper les inégalités en mettant en oeuvre un doublage.

L’isolation en intérieur peut être réalisée en auto-rénovation, cela en toute discrétion pour le voisinage. Cependant, pour éviter tout risque de déperditions liées à la pose, mieux vaut faire appel à un spécialiste, ce qui de plus permet d’obtenir une TVA réduite sur la pose et l’obtention d’un crédit d’impôt sur le matériel et la pose. En outre, l’isolation des fenêtres, plinthes et canalisations nécessitent quelques connaissances très particulières.

Gagner de l’espace en isolant par l’extérieur (ITE)
L’isolation par l’extérieur des habitations est encore assez peu développée en France. Elle apparaît pourtant comme une solution des plus efficaces car elle permet d’éliminer plus facilement la plupart des ponts thermiques tout en maintenant une certaine homogénéité à l’isolation.

C’est la technique à privilégier si votre ravalement est ancien et en mauvais état. Vous faites une opération 2 en 1 :  ravalement et isolation. Vous pourrez ainsi garder le cachet intérieur de vos murs sans toucher aux radiateurs et autres éléments de décor.

L’isolation par l’extérieur est aussi une solution de gain de place pour les espaces réduits évitant ainsi de repenser totalement la #décoration des pièces de la maison ! Inutile également de déménager les meubles pendant les travaux, ce qui est appréciable quand on manque de place.

Le fait de rajouter une couche d’isolant par l’extérieur, quelle que soit sa nature et celle de l’enduit existant, n’augmente pas les risques de condensation dans la paroi. Il n’y a donc pas besoin d’intervenir sur l’isolation intérieure. En outre, elle forme une protection des murs extérieurs contre les agressions climatiques réduisant ainsi les risques d’infiltration d’eau.

Pour la mise en place de votre ITE, des autorisations administratives sont parfois nécessaires, comme une déclaration préalable de travaux, voire, dans certains cas, une demande de permis de construire.

En conclusion, votre choix sera guidé par la nature de vos murs et leur vétusté. Vous privilégierez une isolation intérieure si vous souhaitez garder l’authenticité de votre extérieur et vous préférerez une isolation extérieure si l’état de votre façade nécessite une rénovation. Le gain de place ou la protection de votre bâtiment aux monuments historiques peuvent aussi faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre !

[focus] Quelle que soit la solution retenue, Technitoit peut vous conseiller sur le choix des matériaux pour réaliser l’isolation adaptée à vos murs. N’hésitez pas à nous contacter pour une étude personnalisée.

[conseils du pro] En fonction de la nature des travaux ou s’ils sont réalisés dans le cadre d’un bouquet de travaux, vous pouvez bénéficier d’aides, un prêt à taux zéro (Eco PTZ) voire même d’un crédit d’impôt. Renseignez-vous auprès des espaces Info-Énergie, de l’Ademe ou de nos conseillers Technitoit.

 

A EVITER : négliger l’humidité des murs et la ventilation des pièces

Isoler les murs, c’est bien. Le faire sur des murs sains, c’est mieux. Et compléter le dispositif avec une ventilation des pièces, c’est optimiser son investissement, pour une durée de vie des matériaux prolongée.

Contactez nos techniciens Technitoit pour un devis gratuit, il y a forcément une agence près de chez vous !

 

Article rédigé le 10 mai 2014, mis à jour le 03 juillet 2014 par G. LETHENET.

Isolation des murs, par l’intérieur ou l’extérieur ? [MAJ]

Lectures connexes Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un trackback depuis votre site.

14 commentaires pour “Isolation des murs, par l’intérieur ou l’extérieur ? [MAJ]”

  1. ECOBE 09 dit :

    L’isolation des murs est importante, mais l’inertie l’est toute autant. SI VOUS VOULEZ CONSERVER DE LA CHALEUR OU DU FROID à l’intérieur de votre habitation rien ne vaut l’inertie d’un mur plein.

    • PascalF dit :

      Tout à fait. Mais comment expliquez-vous qu’un mur ossature bois isole aussi bien ? L’inertie se travaille avec les matériaux qu’on y ajoute, non ?
      En tout cas, ce n’est incompatible avec l’article, puisqu’on parle d’isolation en rénovation 🙂

  2. devis isolation maison dit :

    J’ai voulu faire une isolation par l’intérieur il y a quelques mois, mais les spécialistes m’ont dit que ma maison n’est pas compatible et ils m’ont recommandé l’isolation par l’extérieur. Vous pensez que c’est possible?

    • PascalF dit :

      L’isolation par l’intérieur n’est pas toujours facile à réaliser : besoin de place, perte d’espace, accessibilité, et les ponts thermiques ne sont pas forcément bien traités. Sur une ancienne bâtisse, l’idéal est de faire une isolation par l’extérieur. Cela permet de refaire à neuf la façade et de poser un revêtement qui embellira la maison (bardage bois par exemple).
      N’hésitez pas à contacter nos conseillers pour une étude personnalisée.

  3. guichard dit :

    Isolation par l’extérieur: j’ai fait construire il y a 35 ans une maison phenix dont l’isolation est plus que defaillante….sans parler du reste.. Operation que je ne conseillerais à personne au vu de l’expérience.
    Isolation par l’exterieur:sans toucher à l’isolation d’origine (laine de verre en cloison) que penser d’une iso composite: film isolant multicouches (un max!!!) plaqué contre les murs et recouvert de béton cellulaire de 10 ou 15?
    Merci

    • PascalF dit :

      Les IMR (isolants minces multicouches réflécteurs) sont très controversés http://bit.ly/Py6n5a. Ils sont surtout utilisés comme complément à l’isolation classique.
      Toutefois, une lame d’air ventilée vers l’extérieur, entre la paroi et l’isolant, est absolument nécessaire afin d’assurer la salubrité de l’ouvrage. (pose sur ossature métallique ou bois). A notre connaissance il n’y a pas d’avis technique du CSTB ou de DTU à ce sujet.
      Sinon, notre solution d’Isolation par l’extérieur (ITE) s’adapte à la plupart des cas : isolant d’une épaisseur de 100 mm en polystyrène recouvert d’un enduit. N’hésitez pas à nous contacter pour un rendez-vous avec un conseiller à ce sujet.

  4. L’isolation des murs par l’extérieur permettra de réduire efficacement les déperditions liées aux ponts thermiques. l’isolation des murs par l’intérieur sera moins efficace mais plus abordable.

  5. Maxom dit :

    L’isolation intérieur présente néanmoins l’inconvénient de réduire la surface habitable de logement, ce qui peu avoir un impact à la fois sur le confort et la valeur du bien (là où le prix au mètre carré est élevé).

  6. Nathan dit :

    Il faut savoir qu’un mur non isolé est froid et humide, donc, l’isolation des murs par l’intérieur permet d’améliorer les performances thermiques et acoustiques sans modifier la façade de l’habitation.

Laisser un commentaire