Isolation et ventilation : les 2 font la paire

Pour bien maîtriser les consommations d’énergie de votre habitation, l’isolation thermique du bâtiment est la première des opérations à réaliser. Cependant, si une maison est parfaitement isolée par ses murs et ses fenêtres, il va se poser le problème du renouvellement de l’air. Voici donc pourquoi une bonne ventilation est le meilleur allié des maisons bien isolées.

¤ Pourquoi ventiler ?

La qualité de l’air est un enjeu majeur du bâtiment. Elle passe en premier lieu par une ventilation maîtrisée et continue, qui permet de renouveler l’air et d’évacuer les polluants.

Pour respirer un air pur
Plus le logement est isolé et étanche à l’air, plus il est important d’assurer le renouvellement de l’air par la ventilation. Dans un espace clos, les polluants présents dans l’air (odeurs, fumées, vapeur d’eau, CO2, COV…) s’accumulent. La ventilation a pour objectif de renouveler l’air intérieur et d’évacuer ces polluants.

Et si une bonne ventilation en présence d’appareils à combustion raccordés ou non (poêle à bois, chaudières) se révèle nécessaire pour la sécurité, elle l’est également contre les risques de pollution intérieure (monoxyde de carbone, particules fines).

Pour éviter les problèmes liés à l’humidité
L’usage de l’eau (chaude) dans les pièces humides et la vapeur d’eau générée par les habitants d’une maison sont autant de facteur de condensation.

Sans une ventilation efficace, les problèmes apparaîtront en quelques jours : excès d’humidité, apparition de moisissures, cloquage des peintures, décollement des papiers peints, accumulation de polluants à l’intérieur de la maison.

En complétant votre #isolation thermique à un bon système de #ventilation vous gagnerez ainsi en efficacité thermique et donc sur votre facture énergétique.

¤ Quelles solutions pour ventiler ?

Avec des bâtiments construits ou rénovés pour assurer la meilleure étanchéité à l’air, il devient impératif que les systèmes de ventilation soient bien conçus et dimensionnés.

1- La ventilation naturelle
Le principe est de faire circuler l’air naturellement entre les pièces dites « sèches » (séjour, chambre, salon) via des aérateurs disposés dans les châssis de fenêtres ou sur la façade, et les pièces dites « humides » (cuisine, salle de bains, toilettes) par les conduits débouchant sur l’extérieur ou la toiture. Cette solution reste toutefois sujette aux conditions climatiques (vent, temps sec, …) et altère les performances thermiques de l’habitat.

2- La ventilation mécanique contrôlée (VMC)
Solution répandue depuis les années 70, le renouvellement d’air se fait grâce à un ventilateur qui crée une dépression par les gaines depuis les bouches d’extraction des pièces d’eau en forçant l’air extérieur à entrer par les entrées d’air des menuiseries des pièces principales.

Ces systèmes de ventilation peuvent être auto-réglables (1) ou hygroréglables (2).

3- La ventilation hybride
Combinant la ventilation naturelle et mécanique, la ventilation hybride consiste à utiliser des composants et le dimensionnement des gaines de ventilation naturelle couplés à une assistance mécanique non permanente à basse pression. L’assistance mécanique n’est utilisée que pour compléter les forces des moteurs naturels lorsque c’est nécessaire.

4- La ventilation double flux
Entrant dans les catégories des VMC, ce système de ventilation récupère la chaleur de l’air vicié et l’utilise pour préchauffer l’air neuf introduit dans le logement. Elle est appelée thermodynamique lorsqu’elle est couplée à une pompe à chaleur qui complétera le besoin en air chaud et éventuellement en eau chaude.
Cette solution nécessite une installation plus lourde et requiert l’expertise d’un professionnel.

5- La ventilation par insufflation

Destiné à la rénovation, ce système permet de renouveler l’air d’une maison en insufflant de l’air pris à l’extérieur. Une fois le cycle d’air effectué, l’air vicié est évacué par les bouches de ventilation ou les défauts d’étanchéité du bâtiment. Une entrée d’air auto réglable peut être installée pour faciliter le balayage et la sortie d’air.  (voir notre article sur la VCI)

Quel que soit votre cas, il est préférable de faire appel à un professionnel qui sera en mesure de vous conseiller sur la meilleure solution pour un dimensionnement adapté.

[conseil du pro] Certains systèmes sont éligibles aux crédits d’impôt ou à des aides. Renseignez-vous auprès d’un conseiller local « J’éco-rénove, j’économise »

[focus] Pour le choix et l’installation d’un système de ventilation, demandez conseil auprès de Technitoit

(1) ventilation auto-réglable : la VMC autoréglable fournit un débit d’air constant, fixé à l’avance en fonction des caractéristiques du logement et du nombre de ses occupants. La VMC autoréglable ne tient pas compte des conditions météorologiques ni de l’humidité.

(2) ventilation hygroréglable : le débit d’air fourni est modulé en fonction du taux d’humidité extérieur et intérieur grâce à des capteurs d’humidité

Pour aller plus loin, le guide de la ventilation de l’Ademe (pdf) http://bit.ly/1b6lb5g

En savoir plus : Isolation et ventilation : les 2 font la paire

Lectures connexes
  1. [rénovation] La ventilation centralisée par insufflation (VCI) Pulsive Ventil
  2. La VMC, un dispositif essentiel dans une habitation bien isolée [MAJ]
  3. Rénovation : isolation thermique sur un mur exposé au nord
  4. Les 10 points à vérifier avant de se lancer dans l’isolation
  5. [Rénovation thermique] les aides à disposition pour l’isolation, les fenêtres et le chauffage
Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un trackback depuis votre site.

3 commentaires pour “Isolation et ventilation : les 2 font la paire”

  1. [...] salle de bains. [focus] La salle de bains est souvent une pièce négligée en termes d’ isolation thermique. Pourtant c’est une pièce qui est souvent située au nord et où on adore se trouver au [...]

  2. [...] thermique (froid/chaud).Et si au final votre maison est bien isolée, pensez à adapter la ventilation pour évacuer les vapeurs d’eau et autres polluants de l’air intérieur. ¤ Les [...]

  3. [...] votre absence et ainsi empêcher les traces d’humidité et les moisissures.(voir notre article la ventilation )Éteindre les appareils énergivores inutilesLaissez seulement en marche les appareils vitaux de [...]

Laisser un commentaire


× un = 4