L’Eco-PTZ, un prêt dédié à votre rénovation

financement pour la rénovation

Ça y est ! Vous avez décidé de vous lancer dans des travaux de rénovation. Oui, mais voilà, les multiples devis qu’on vous propose sont au delà de vos capacités financières. Saviez-vous qu’il existe un moyen de financement à taux zéro proposé par les banques ?

C’est l’Eco-PTZ : l’éco-prêt à taux zéro.

L’éco-prêt a été initié par le ministère de l’écologie dans le cadre du Grenelle de l’environnement pour financer les travaux d’économie d’énergie et les éventuels frais induits par ces travaux. Le but étant de rendre le logement plus économe en énergie, plus confortable et moins émetteur de gaz à effet de serre. Il vous permet d’obtenir un prêt entre 10 et 30.000 euros selon les ouvrages réalisés.

Voici une présentation de ce dispositif en 4 questions :

L’Eco-PTZ pour financer quoi ?
Il est important de noter que pour bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro, vous devez soit mettre en œuvre un «bouquet de travaux», soit atteindre un niveau de «performance énergétique globale» minimal du logement, soit réhabiliter un système d’assainissement non collectif par un dispositif ne consommant pas d’énergie. Le choix des travaux à réaliser conditionnera donc votre obtention de prêt.

L’éco-prêt à taux zéro permet de financer un bouquet de travaux (2 au minimum) qui amélioreront l’efficacité énergétique de votre logement. Par exemple, vous pouvez envisager de réaliser les travaux d’#isolation de toiture ou des murs extérieurs,  le remplacement des menuiseries (fenêtres et portes fenêtres donnant sur l’extérieur). Il est possible aussi de changer votre système de #chauffage par une chaudière (à bois, à condensation ou à basse température) ou par une pompe à chaleur et la ventilation associée. Concernant, le chauffe-eau, un système thermodynamique ou solaire peut également être pris en charge.

Enfin, les propriétaires non raccordés au réseau public de collecte des eaux usées peuvent demander un éco-prêt à taux zéro, jusqu’à 10.000 euros, pour la mise en œuvre d’un dispositif d’assainissement individuel ne consommant pas d’énergie.
Les fournitures et la pose, les travaux induits (reprise d’électricité, installation d’un système de ventilation…), les frais de maîtrise d’œuvre (architecte, bureau d’études thermiques…) et les frais éventuels d’assurance maître d’ouvrage peuvent être inclus dans la demande de financement.

Dans tous les cas, renseignez-vous auprès de votre fournisseur pour connaître l’éligibilité des travaux ou matériels à l’Eco-PTZ sachant que les équipements et matériaux réalisés doivent répondre à des caractéristiques techniques minimales. Le tableau (1) en fin d’article vous délivre quelques indications complémentaires à ce sujet.

L’Eco-PTZ pour qui ?
Ce prêt est attribué aux propriétaires, que le logement soit occupé ou loué, sans condition de ressources. L’habitation devra être une résidence principale construite avant le 1er janvier 1990. Dans le cas d’une copropriété, depuis 2012, chaque copropriétaire peut faire individuellement une demande d’éco-prêt à taux zéro pour les travaux réalisés par l’ensemble de la propriété.

Quel montant peut financer l’Eco-PTZ ?
Lorsque le bouquet se compose de deux travaux, l’emprunteur a droit à un financement de 20.000 euros maximum. S’il fait réaliser jusqu’à trois travaux ou plus, ou s’il choisit l’option « performance énergétique globale », son éco PTZ peut atteindre 30.000 euros maximum.
L’éco-prêt sera remboursé sans intérêt, sur une période de 10 ans. Toutefois, la durée de remboursement peut être réduite jusqu’à 3 ans ou l’inverse portée à 15 ans sur demande et avec l’accord de la banque,

Comment obtenir l’Eco-PTZ ?
Maintenant que vous avez identifié les travaux à réaliser avec les prestataires, vous devez vous adresser à l’une des banques partenaires, ayant signées une convention avec l’État (2)  muni de vos devis relatifs aux opérations déterminées.
Tout comme pour un prêt classique, l’établissement bancaire vous octroi le crédit selon les conditions classiques. Dès l’attribution, l’emprunteur devra réaliser ses travaux dans les 2 ans. Un seul éco-prêt à taux zéro peut être accordé par habitation.

Bon à savoir : l’éco-prêt à taux zéro est cumulable avec d’autres aides de l’Anah (FART) et des collectivités territoriales, les certificats d’économies d’énergie et le prêt à taux zéro octroyé pour les opérations d’acquisition-rénovation. Il est également cumulable avec le crédit d’impôt développement durable jusqu’en 2010 et sous conditions de ressources.

[Focus] En faisant confiance à une entreprise telle que Technitoit, vous aurez l’avantage de pouvoir réaliser un bouquet de travaux sur plusieurs prestations sans avoir à faire appel à plusieurs entreprises. Technitoit est à votre disposition pour la rénovation de votre isolation (intérieure ou extérieure), de vos menuiseries (PVC ou Alu), de votre chauffe-eau et de système de chauffage (pompe à chaleur). Renseignez-vous auprès de nos conseillers.

Attention, ces informations sont données à titre indicatif. Les mesures changeant régulièrement, nous vous conseillons de vous renseigner auprès des points information énergie le plus proche pour valider le dispositif.

Et pour en savoir+ sur l’Eco-PTZ : Ademe

(1) caractéristiques techniques minimales :

conditions bouquet de travaux

(2) Les banques conventionnées pour l’Eco-PTZ : Banque Chalus, Banque Populaire, BNP Paribas, Caisse d’Epargne, Crédit Agricole, Crédit du Nord, Crédit Foncier, Crédit Immobilier de France, Crédit Mutuel, Domofinance, KUTXA Banque, La Banque Postale, LCL, Société Générale, Solféa et CIC

L’Eco-PTZ, un prêt dédié à votre rénovation

Lectures connexes Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

crook