Les 10 points à vérifier avant de se lancer dans l’isolation (MAJ)

se préparer avant l'isolation

Pour améliorer l’efficacité énergétique de votre habitation, commencer par l’isolation thermique s’avère être incontournable. Vous y gagnerez dès le premier hiver en consommation de chauffage et ensuite en confort d’été. Cependant, avant de commencer cette opération, voici quelques éléments à examiner.

1L’humidité générale du bâtiment

Repérer les excès d’ #humidité est important pour faire le bon diagnostic. Une charpente, des murs ou planchers humides amènent inconfort et des pathologies nuisibles aux occupants et à la conservation du bâti. Les causes peuvent être multiples : #remontées capillaires, infiltration d’eau. Le recours à un professionnel est préconisé pour ce type de diagnostic.
Voir notre article au sujet des remontées capillaires.

Les fuites d’air et ponts thermiques

Vous pouvez réaliser par vous-même la détection des fuites d’air en déplaçant lentement une bougie le long des arêtes des murs, des prises murales, des planchers et des plafonds sur tout le pourtour de la maison. Les infiltrations seront visibles au moindre frémissement.
Les causes des ponts thermiques sont souvent inhérentes à la conception de la structure du bâtiment. Il y a pont thermique dès qu’il y a discontinuité entre des matériaux et des parois de structure. On les retrouve aux jonctions des façades et planchers, façades et refends, façades et toitures, façades et planchers bas, ainsi qu’à tous les percements (portes, fenêtres, loggias…).

Faites appel à un professionnel soit en thermographie, qui réalisera un diagnostic de performance énergétique de votre habitat, soit en infiltrométrie qui détaillera plus spécifiquement vos fuites d’air.
Voir nos articles sur les infiltrations d’air et les fuites thermiques.

Le contrôle des charpentes et planchers

Ne négligez pas la vérification des éléments de plancher et de charpente. Vérifiez si leur état permet de résister au poids du matériau isolant, s’ils ne présentent pas de trous ou de fentes ouvertes susceptibles de nuire à l’isolant. Si vous constatez des trous, de la sciure, des stries, un bois bombé, votre charpente est peut être attaquée par des termites ou des champignons.
Dans ce cas, il vous faudra faire appel à un professionnel du traitement de charpente.
A lire nos articles :sur les défauts de la charpente et les nuisibles au bois de charpente

La conformité de l’installation électrique

Le système électrique doit être aux normes pour bénéficier des garanties anti-incendie. La moindre étincelle ou surchauffe peut provoquer des dégâts irrémédiables.
Il est à noter que dans le cadre une isolation par soufflage, les conduits électriques doivent ainsi être placées sous conduit non propagateur de flamme (P) et les boites de dérivations devront être repérées au moyen d’étiquettes ou piges. Une attention particulière doit être appliquée aux spots encastrés dont les éléments ne doivent pas être en contact direct avec l’isolant.
Faites vérifier votre installation électrique par un professionnel.

La protection des conduits de poêle et cheminée

Un isolant ne doit pas être en contact direct avec des éléments pouvant dégager de la chaleur comme un conduit de fumées, une hotte d’aspiration, des bobines, un transformateur ou un moteur. La réalisation d’un coffrage de protection sera donc nécessaire.

La préparation d’un chemin de passage et de la trappe d’accès

Dans le cadre d’une isolation sur plancher, l’installation de chemins de passage est vivement conseillé. Ne serait-ce que pour se garder de toute détérioration de l’isolant et pour faciliter l’accès à d’éventuelles opérations ultérieures.
A noter : si vous mettez en place une trappe d’accès, pensez à réaliser un encadrement à sa périphérie et à l’isoler pour éviter les ponts thermiques.

Le dimensionnement et la sécurisation de la ventilation

En réalisant une isolation de qualité vous vous confrontez à une moins bonne régénération de l’air et donc à des problèmes d’humidité. Le système de #ventilation doit être parfaitement étudié pour obtenir un renouvellement régulier.
Demandez conseil à des professionnels, thermiciens ou experts thermiques.

La mise en place d’écran vapeur ou de pare-pluie

Selon le type d’isolant, il sera nécessaire de prévoir soit un pare-pluie et/ou un écran vapeur :
Le pare pluie protège la partie extérieur (mur ou toiture) des intempéries tout en permettant d’évacuer la vapeur d’eau qui provient de la maison. Pour conserver un taux d’hygrométrie agréable, et ne pas dégrader les matériaux par de la moisissure, il est nécessaire d’évacuer cette humidité vers l’extérieur en régulant l’humidité de l’intérieur vers l’extérieur grâce à un film écran vapeur. Certains isolants intègrent déjà ces dispositifs. Renseignez-vous au moment de l’achat.

Faut-il retirer l’ancienne isolation ?

C’est une question récurrente. Et la plupart du temps la réponse est oui. Tout dépend de plusieurs facteurs : l’état de l’isolant, la compatibilité avec le nouvel isolant, l’ancienne isolation a t-elle bien traité les infiltrations d’air et les ponts thermiques ?
Renseignez-vous auprès de votre revendeur/installateur

Les protections individuelles

Certains isolants peuvent être irritants pour les voies respiratoires ou les yeux. Il est donc recommandé de s’équiper des protections contre ces poussières : masque, lunettes et gants. Pensez également à réaliser une bonne ventilation du chantier.

[Conseil du pro] Il ne vous reste plus qu’à faire le choix de l’isolant et du prestataire. En revanche, si vous décidez de réaliser par vous-même l’isolation, préparez un bon calepinage ! Il vous faudra en effet calculer les mesures exactes d’isolants à poser, chiffrer les accessoires et enfin vous équiper du matériel nécessaire. Mieux vaut parfois faire appel à un professionnel, qui peut vous faire bénéficier de nombreuses aides et d’une TVA à taux réduit. Ensuite à vous les économies d’énergie !

[Focus] Technitoit est à votre disposition pour l’isolation de vos combles, sous-rampants ou plancher, et pour l’isolation thermique extérieure. Prenez rendez-vous avec un de nos conseillers pour l’établissement d’un devis.

 

A éviter : se précipiter pour refaire son isolation. S’il est indéniable que changer son isolation rapidement a des effets positifs immédiats, il est indispensable de ne pas négliger certaines étapes. Encore une fois, si vous faites cette opération, pensez à bien vous protéger. Il serait dommage de se blesser ou d’inhaler des produits néfastes pour votre organisme pour refaire votre isolation…

 

Article mis à jour en septembre 2015 par Thomas N.

Les 10 points à vérifier avant de se lancer dans l’isolation (MAJ)

Lectures connexes Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un trackback depuis votre site.

8 commentaires pour “Les 10 points à vérifier avant de se lancer dans l’isolation (MAJ)”

  1. Thierry isolation dit :

    Super article, très complet, merci.
    Concernant l’isolant la laine de verre semble être un bon compromis. A quand un comparatif des différents isolants dispo sur le marché ? 🙂

  2. Clarisse dit :

    Je suis contente d’avoir trouvé ces 10 points à vérifier avant de se lancer dans l’isolation. Mon beau-frère est en train de refaire notre isolation mais ses techniques sont un peu bizarre et on se demande s’il sait vraiment comment le faire. On espère bien qu’on peut l’aider en suivant ses étapes très détailles et très utiles. Merci beaucoup de ces renseignements !

Laisser un commentaire

crook