Les solutions pour séparer une pièce en deux

séparations, cloisons

Vous envisagez de casser des cloisons pour agrandir votre intérieur, vous avez réalisé une extension ouverte sur une pièce de vie… Certes, ces nouveaux volumes offrent de la place pour de nouveaux aménagements, mais comment les identifier, voire les séparer sans pour autant les cloisonner ? En fonction des lieux et de votre budget, les idées ne manquent pas. Tour d’horizon des solutions.

¤ Les séparations « ouvertes »

Les rangements comme séparation d’espace
Une bibliothèque sans fond dans le prolongement de l’entrée l’isolera du reste de la maison tout en laissant filtrer la lumière. De même, des meubles empilables et amovibles délimiteront un espace avec esthétisme et originalité.

Le paravent
Mobile et facile à ranger, il apporte une touche singulière à votre logement. On en trouve de toutes les sortes, rétro à tissu ou à dentelle, orientaux, ajourés façon moucharabieh ou persiennes intégrées, ou encore à base de palettes stylées « street art »  ! Le paravent est très pratique notamment pour cacher un bureau mal rangé lorsque des invités arrivent à la maison sans prévenir par exemple, ou pour délimiter un espace nuit d’appoint lorsque ces invités dormiront finalement à la maison, dans le convertible !

La cloison mi-hauteur ou mi-largeur
En plaques de plâtres, en terre cuite, ou en verre, élever une demi-cloison permet de conserver la lumière naturelle d’une pièce dans l’autre partie tout en cloisonnant partiellement.
Si vous décidez de monter une cloison jusqu’au plafond, préférez les briques de verres, toujours pour une question de luminosité.
Il est possible également d’imaginer monter un mur au centre de votre pièce en laissant libre les passages de chaque côté, comme pour une chambre avec la salle de bains dans le prolongement de la pièce. Dans ce cas, on peut même imaginer des portes à galandage, qui disparaissent dans le mur, laissant ainsi la possibilité de séparer les deux espaces si besoin.

¤ Les cloisons mobiles

La porte coulissante
Idéale pour une petite surface, son principe est de coulisser sur des rails placés en hauteur. À galandage, en applique ou suspendue, elle a l’avantage de ne pas prendre de place et de laisser le choix entre des pièces qui communiquent ou une séparation, isolantes du bruit, du froid, des odeurs. De nombreux modèles sont proposés : simple, double ou triple vantaux, télescopiques, arrondis, équipés d’amortisseurs en fin de course, d’une fermeture automatique ou d’un kit d’ouverture synchronisé pour les multiples vantaux. Avec des décors personnalisés, les vantaux s’exhibent. Vitrées, les parois se font transparentes. À miroir, elles agrandissent la pièce et renvoient la lumière.

Les panneaux coulissants

Plus faciles à installer, ces murs amovibles sont suspendus sur rail et coulissent sur toute la longueur, à votre guise. Une cloison coulissante peut également jouer la transparence tel un claustra ou une vitre, ou au contraire occulter la vision du reste de la pièce avec des panneaux pleins.

Les rideaux et panneaux japonnais
Une barre de fixation au plafond et le tour est joué ! À moindre frais, souples et légers, les rideaux donnent un côté aérien à votre pièce.

¤ Autres astuces pour délimiter visuellement un espace

Les stickers muraux et la tapisserie
Un sticker fixé sur toute la hauteur ou un lé de tapisserie placé en limite d’un espace donne l’illusion d’une séparation.

Les peintures et les sols
Deux coloris pour une même pièce, voilà également une façon de délimiter : là où commence une nouvelle teinte, l’espace est dédié à une fonction différente. Dans ce cas, ne pas hésiter à trancher et prendre des teintes bien distinctes. De même, la délimitation peut se faire au sol en choisissant deux tons différentes, voire deux revêtements différents, surtout si une partie de la pièce est dédiée à un coin cuisine ou une salle d’eau.

Les estrades
Une différence de niveau permet d’identifier deux espaces de vie. La séparation peut s’accompagner d’une balustrade, d’un meuble mi-hauteur, de panneaux amovibles ou encore de rideaux.

Des créations originales
Enfin, vous pouvez vous inspirer d’idées comme des branches récupérées, séchées, peintes et fixées sur un support servant de base en guise de muret, des palettes assemblées pour jouer avec les interstices, ou encore une structure de poutres apparentes qui fait office de séparation.  L’idée est la même dans tous les cas : donner des repères visuels permettant d’identifier les espaces au sein d’une même pièce, grande ou petite.
L’imagination est sans limite !

[CONSEIL DU PRO] Avant de séparer votre pièce, réfléchissez bien à la circulation des personnes : les séparations ne doivent pas entraver les déplacements.

[FOCUS] Technitoit vous propose une sélection de peintures et revêtements muraux pour décorer votre intérieur. Vous trouverez également un large choix de parquets et de revêtements stratifiés vous permettant de combiner plusieurs coloris.

A éviter : négliger l’étanchéité au moment de la création d’ouverture. En effet, toute nouvelle ouverture peut être avantageuse pour apporter de la luminosité et de l’espace, mais elle ne doit pas se faire au détriment de l’étanchéité des parois, fenêtres ou portes. Toute fuite thermique supplémentaire serait alors source de hausse de consommation d’énergie !

Rédigé par Gaëlle en avril 2013 et mis à jour en mai 2017 – Technitoit

Les solutions pour séparer une pièce en deux

Lectures connexes Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un trackback depuis votre site.

4 commentaires pour “Les solutions pour séparer une pièce en deux”

  1. Parqueterie dit :

    Merci pour ce très bon article

Laisser un commentaire

crook