Penser le flux de circulation dans la maison

La fluidité de circulation dans une maison, synonyme d’une bonne répartition des pièces contribue au bien-être et au bien-vivre de toute la maisonnée. A l’occasion d’une redistribution / modification de l’espace, le flux de circulation est à prendre en compte pour conserver une logique et une facilité d’accès.

Imaginons que vous ayez acquis une maison des années 60/70. La disposition des pièces ne répond pas forcément aux aspirations et priorités d’aujourd’hui. En effet, la petite cuisine, la salle-à-manger séparée du salon, et les chambres plutôt spacieuses ne sont plus au goût du jour. Actuellement, nous privilégions l’espace pour les pièces de vie, séjour, cuisine, et évitons les dégagements (couloirs, halls), synonymes de perte de places. A l’occasion d’un réagencement, on peut aussi prévoir une extension ou l’aménagement de combles.

¤ Optimisez l’espace

La maison se présente en « espaces »: espaces jour/nuit, Parents/enfants, privé/public,… Ces espaces sont reliés par des circulations horizontales appelées « dégagements» (couloirs, halls) et des circulations verticales (escaliers). Mais ces espaces coûtent cher, surtout dans un projet modeste. Minimiser les surfaces des dégagements permettra de gagner de la place et de la fluidité.

Pour cela, repérez d’abord les murs porteurs qui seront à conserver pour respecter (inversion des verbes-corrigée) la solidité du bâtiment. Les autres cloisons pourront aisément être cassées, une porte facilement déplacée, pour redessiner l’agencement.

Réfléchissez également à l’orientation de la maison. Identifiez les zones « chaudes », ensoleillées, des zones « froides » orientées nord. Privilégiez des pièces de séjour qui s’ouvriront aux orientations ensoleillées (sauf exception tel un axe de vue particulier vers l’extérieur). Le garage pourra occuper le coté Nord, protégeant thermiquement du froid l’hiver pour un moindre échauffement du local l’été.

Associez à cette réflexion les espaces extérieurs qui prolongent la maison vers le jardin (terrasse couverte ou non, balcon, …) et les projets d’extension ou d’aménagement de combles.

Enfin, vous pouvez passer à l’étape de repérage des flux de circulation de manière à faciliter l’agencement dans chaque pièce, surtout si celle-ci possède plusieurs ouvertures. Pour les identifier, une méthode simple : dessinez les plans de la maison, puis tracez des flèches partant d’une ouverture vers une autre, et repérez celles qui coupent la pièce en deux : ces flux-là ont peut-être intérêt à être repensés.

Exemple : une cuisine qui possède une porte ouvrant sur le garage, une autre sur le séjour et une troisième sur une entrée. Afin d’éviter le découpage des éléments de cuisine en fonction des ouvertures, déplacer une porte, voire supprimer une cloison ouvrant la cuisine sur le séjour, va permettre d’avoir un espace cuisine cohérent et compact sans être dérangé par les passages intempestifs des autres résidents de la maison.

¤ Travaillez sur les ouvertures

Les fenêtres seront à repenser également : les bouger, les agrandir, les réduire, changer en passant de porte-fenêtre à baie coulissante, ouvertures selon la nouvelle disposition des pièces, et en profiter pour en améliorer les performances thermiques.

Envie d’aménager les combles ? Une ouverture verticale associée à des escaliers est indispensable, d’où un besoin d’espace supplémentaire, toujours avec l’idée de rester logique dans le déplacement. L’escalier en plein milieu d’une pièce est peut-être joli, mais est-ce la solution la plus aisée pour passer d’un étage à l’autre ? A méditer.

Enfin le projet d’extension va également modifier les habitudes de vie dans la maison. Il se peut qu’installer la cuisine dans l’extension sera la meilleure solution pour être en prolongement soit de la salle de séjour soit de la terrasse, permettant ainsi de facilement transporter les plats d’un espace à l’autre. En conséquence, la cuisine actuelle sera à repenser : prolongement du séjour en cassant les cloisons, coin bureau…

N’oubliez pas que les meubles peuvent également gêner la circulation des personnes. Si vous souhaitez couper de manière provisoire une pièce en deux, ou délimiter les espaces tout en préservant l’accessibilité, de nombreuses solutions astucieuses s’offrent à vous (voir article sur séparer une pièce en deux).

Le plan de votre maison participe au bien-être du quotidien. La disposition des pièces les unes par rapport aux autres, les flux de circulation, les espaces de vie en commun ou à la l’isolement sont à réfléchir avant de passer aux travaux d’aménagement. Lorsque vous vous sentez bien chez vous, c’est que vous avez trouvé l’organisation spatiale qui correspond à votre style de vie.

[Conseil du pro] n’oubliez pas les rangements fermés qui donnent une impression d’espace. Une maison ordonnée, c’est une maison plus agréable à vivre, et sécurisée : les chutes domestiques ont parfois pour cause des objets qui n’étaient pas…rangés (jouets laissés par terre, sacs, …).

[Focus] Pour toute modification ou rénovation de votre habitation, pensez Technitoit. Votre conseiller vous proposera des solutions adaptées à vos envies : menuiseries, finitions plaques de plâtres, parquets, revêtements de murs

A éviter : se passer de la luminosité naturelle du soleil. Lors de l’aménagement de vos pièces, pensez à profiter de l’orientation du bâtiment pour faire des ouvertures qui apporte de la lumière sans surchauffer la pièce.

Rédigé par Gaëlle L. en 05/2013 et mis à jour par Pascal F en 06/2015

 

Penser le flux de circulation dans la maison

Lectures connexes Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire