[rénovation] La ventilation centralisée par insufflation (VCI) Pulsive Ventil [MAJ]

 

système de ventilation pour une rénovation

Faire une rénovation thermique n’est pas sans poser quelques problèmes de ventilation. Une maison très étanche a besoin de respirer sinon l’humidité et l’air vicié stagnent dans les pièces. Il faut donc mettre en place une ventilation de qualité. Cependant dans un bâtiment ancien difficile d’installer une VMC classique. Notre produit du mois, la VCI Pulsive Ventil est justement très adaptée pour ce genre de situation.

Le Principe

La ventilation va capter et filtrer au travers d’un filtre surdimensionné l’air neuf depuis son point d’installation et ensuite l’insuffler dans toutes les pièces habitées à partir de sa bouche de grand diamètre.

Une fois le cycle d’air effectué, l’air vicié est évacué par les bouches de ventilation ou les défauts d’étanchéité du bâtiment. Une entrée d’air auto réglable peut être installée pour faciliter le balayage et la sortie d’air

Une batterie électrique d’appoint réchauffe l’air neuf en période froide. Et lorsque la température des combles dépasse 25°, le système se stoppe automatiquement.

 

Une installation simplifiée

 

fonctionnement de la VCIDans le cadre d’une rénovation, ce type de ventilation présente l’énorme avantage de ne pas avoir à installer de réseau de gaines. Seule une bouche d’insufflation (300x300mm) est nécessaire pour son installation. La VCI Pulsive Ventil est conçue pour une maison individuelle jusqu’à 300 m², autant dire pour la majorité des logements anciens.

Son moteur faible consommation le rend très économe à l’usage et comme le système de ventilation n’a pas d’entrée d’air classique, son confort acoustique est agréable (28 dB(A )).

Un matériel adapté à la rénovation

Équipé d’un caisson de petites dimensions (40x40x30cm), ce système de ventilation s’installe dans les combles très rapidement, dans la majorité des cas. Il est fourni avec sa bouche d’insufflation et une gaine de 200mm d’une longueur d’un mètre. Seul un entretien du filtre tous les 5 ans est nécessaire pour assurer une ventilation de qualité.

 

Fiche technique du Pulsive Ventil

Débit maximum d’air (m3/h) : 205
Niveaux de pression sonore en dB(A) : 28
Puissance absorbée (W) : 9
Tension (V / Hz) : 230 V / 50 Hz
Indice de protection : IP 20
Classe d’isolation : II
Dimensions (mm) 470 x 300

[focus] Nos conseillers sont à votre disposition pour étudier la mise en place d’une ventilation centralisée par insufflation dans votre habitation. Notre personnel est formé pour installer et entretenir ce type de ventilation. N’hésitez pas à nous consulter.

[Conseil du Pro] En mettant le volume à traiter en surpression, on empêche l’air pollué de rentrer (Pollen au printemps, bactéries et pollution) dans la maison sans passer par le filtre de la VCI. En plus des problèmes d’humidité, ce système permet donc aussi de traiter les problèmes de pollution. Du 2 en 1.

 

A éviter : supprimer les aérations.

Les maisons sont de mieux en mieux isolées. C’est bon pour votre porte-monnaie, et c’est bon pour la planète. Mais attention : une bonne isolation ne signifie pas aucune aération. Au contraire. Il est essentiel d’assurer un bon renouvellement de l’air intérieur, sous peine de voir l’humidité et les pollutions intérieures stagner, pouvant provoquer des effets négatifs sur la santé des habitants . La VCI sera d’autant plus efficace avec des aérations entretenues (fenêtres, portes,…).

Contactez Technitoit, le spécialiste de la rénovation de l’habitat. Nos techniciens-conseils sauront vous guider. Le devis est gratuit.

 

Article rédigé le 18 juillet 2012, mis à jour par G. Lethenet le 4 septembre 2014.

[rénovation] La ventilation centralisée par insufflation (VCI) Pulsive Ventil [MAJ]

Lectures connexes
  1. Isolation et ventilation : les 2 font la paire
  2. Ventilation : pourquoi le nouveau système de la VEH va révolutionner le marché ?
  3. Ventilation : connaissez-vous le radon, le gaz qui provoque des cancers du poumon ?
  4. La rénovation, un choix d’avenir pour l’habitat [MAJ]
  5. Rénovation : isolation thermique sur un mur exposé au nord
Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un trackback depuis votre site.

21 commentaires pour “[rénovation] La ventilation centralisée par insufflation (VCI) Pulsive Ventil [MAJ]”

  1. Fabien dit :

    Je ne connaissais pas cet appareil. J’ai très mal été conseillé par les vendeurs… Merci à vous de nous éclairer et de nous apporter de vraies solutions.

  2. PascalF dit :

    Vous avez des sources pour égayer votre argument sur l’euphorie ?

  3. Jeanjean dit :

    Bonjour,
    J’envisage d’installer dans la maison que je rénove une VCI.
    Par contre mes combles ont complètement été isolés il y a peu, sous toiture. Est-il possible de tout de même envisager la pose de ce type de ventilation ? Des lors, par où ce fera l’apport d’air extérieur ?
    Merci d’avance !

    • PascalF dit :

      Jeanjean : si vous n’avez pas réalisé l’étanchéité parfaite de vos combles (avec une membrane indépendante, dans les conditions d’une maison BBC ou RT2012), il reste toujours des possibilités d’infiltration de l’air. La VCI peut donc être installée. Toutefois, côté maison, la ventilation étant en surpression, l’air est évacué par les imperfections d’étanchéité. Ainsi, si la maison est trop bien isolée et étanchéifiée, la VCI est à déconseiller. Il faudra avoir recours à une VMC classique avec une expulsion de l’air vicié par une bouche extérieure.

  4. jeanjean dit :

    PascalF : Merci pour votre réponse,
    effectivement je vais poser un film intello.
    Je pensais donc dans une partie des combles, aménager des aérations pour préserver un apport d’air extérieur et installer la VCI. C’est contre productif mais je ne vois pas comment faire autrement… En plus, comment profiter du réchauffement des combles par le soleil, quand ceux-ci sont bien isolés ?
    Pour le reste de la maison, pas trop de problème je pense puisque celle-ci n’est pas isolée de l’extérieur, et donc pas particulièrement étanche (bien que les fenêtres elles, le soient). Au pire, je pensais la aussi aménager des aération au niveau des murs.
    Bref, ces questions de ventilation deviennent un réel casse-tête en rénovation : Plus on isole, plus c’est humide et donc inconfortable et couteux…

  5. nicolas dit :

    Bonjour,
    Mes combles sont aménagé pas de place pour installer la VCI, est il possible de l’installer au sous sol et d’envoyer la gaine vers le Rdc.
    Merci d’avance

    • PascalF dit :

      Merci Nicolas pour votre question.
      Mais malheureusement non. Il faut que la VCI soit placée dans un endroit où l’air est relativement sain pour être expulsé dans la maison. Or, le sous-sol n’est pas vraiment une pièce bien ventilée. La VMC traditionnelle semble être la meilleure solution.

      • Guérin dit :

        Je ne vois pas pourquoi un sous sol serait moins sain que les combles, tout dépend de ce que vous y entreposez.
        Il présente par contre l’avantage d’être plus chaud que l’extérieur l’hiver et plus froid l’été ce qui n’est pas le cas des combles.
        Il faut qu’il y ait une entrée d’air qui est souvent le fait que les murs ne sont pas étanches à l’air…

  6. PascalF dit :

    Merci Michel pour votre témoignage.
    Nous parlons toutefois d’une technologie très similaire qui est la VCI : ventilation centralisée par insufflation.

  7. maryse jannin dit :

    bonjour

    je suis en projet de construction. vous dites que ce produit est destiné à la renovation. cependant vu le bien qu’il en est dit, je le trouve interessant. peut-il etre envisagé une VCI à la place d’une VMC double flux ou hygrovariable B, est-ce compatible avec la RT2012?

    avec mes remerciements.

    • PascalF dit :

      Dans une construction neuve, avec une isolation et une étanchéité respectant la RT2012, l’air ne circule pas de la même façon. La circulation de l’air de l’intérieur vers l’extérieur n’étant pas possible, le système de ventilation centralisée par insufflation n’est donc pas compatible.

  8. Max dit :

    Bonjour,

    Je voudrais installer une VCI dans ma maison de 100 m² en rénovation mais il m’est impossible de l’installer dans mes combles.

    J’ai un emplacement vide entre le plafond d’une pièce annexe et la toiture.Le mur de cette pièce annexe est commun à ma cuisine qui est la pièce centre de ma maison.Je voudrais savoir si cet endroit est bien situé? et est-ce qui a du danger pour ma gazinière qui va se trouver à 2 mètre environ de la trappe, si je l’installe à cet endroit?

    avec mes remerciements

    • geesse dit :

      Bonjour Max,
      avez vous installé la MCI dans les combles  »intermédiaires », si j’ai bien compris à mi hauteur entre l’étage et le RDV. l’air insufflé serait importé au dessus du RDC mais à la base du premier étage… quel est le résultat ?
      je suis dans la même situation avec un demis comble au dessus de la cuisine attenante à la maison tandis que les combles sont aménagés et isolés donc impossible d’y installer la vci.
      merci de votre retour d’expérience.
      cordialement,
      Geoffroy
      dans le sud de l’Oise.

  9. vmc fantome dit :

    en tant que locataire on est souvent très mal renseigné sur les systèmes de ventilation dans les appartements.et ma découverte dans mon appartement me laisse perplexe.

  10. [...] auto réglable peut être installée pour faciliter le balayage et la sortie d’air.  (voir notre article sur la VCI)Quel que soit votre cas, il est préférable de faire appel à un professionnel qui sera en mesure [...]

  11. Ludovic dit :

    Bonjour , je viens d’installer la VCI pulsive ventil depuis un mois. le résultat est parfait.

    j’ai enfin résolu les problèmes de condensation apparus après avoir isolé mon toit par l’extérieur et changer mes fenêtres. Je n’arrivais pas à évacuer l’humidité dans les combles et les chambres à l’étage, malgré la ventilation des salles de bains.

    Comme la VCI est dans les combles, l’air chaud et humide ne se concentre plus dans les étages ( – 15% d’humidité dans les combles). La température de l’air insufflé est très correcte à environ 14 degrés en ce moment sans préchauffage ( j’habite ne région parisienne

    C’est peut être l’investissement le plus rentable après l’isolation de la maison.

    • geesse dit :

      Bonjour Ludovic,
      je suis également en RP avec le même challenge à savoir de considérer la mise en place de VMC qui impose de nombreux pré-requis et un certain savoir faire… ou alors une tentative de VCI de ce type pour éradiquer les penderies moisies, les buées sur les fenêtres (certaines) les points de condensation… suite à l’isolation…
      mes questions: vos combles sont-il isolés à minima mais non étanchéisés ?
      j’ai un comble intermédiaire mais non isolé, direct sous les tuiles, ce qui rendrait l’arrivée d’air trop fraiche peut-être ?
      le système pulsive ventil est-il discret et l’arrivée d’air est-elle puissante ou douce ?
      notre point d’insufflation serait positionné dans l’escalier… ce qui pourrait être inconfortable au passage…
      merci de votre témoignage et complément à venir.
      bien cordialement,
      Geoffroy
      Dans le sud de l’Oise, précisément (très humide avec la forêt)

  12. [...] (Isolation Thermique Extérieure), en laine de roche, laine de coton ou IMR; sans oublier la VMC, VCI et la dernière venue sur le marché : la VEH.A éviter : trop attendre pour rénover. Plus le [...]

  13. [...] L’air intérieur vicié est évacué à l’extérieur par les bouches d’aération.Les VCI et VMI fonctionnent sous forme de surpression par insufflation. C’est l’inverse des VMC : [...]

  14. [...] beaucoup de travaux et le caisson se loge aisément dans les combles de par sa petite taille. (voir notre article) Conseil du pro vérifier l’étanchéité extérieure de vos murs peut également [...]

  15. [...] systèmes de ventilation peut-on adopter ?Les systèmes de VMC simple flux, VMC double flux, de VCI ou de VMI sont des remparts efficaces contre les particules fines. Mais un autre système récent [...]

Laisser un commentaire


+ huit = 11