Quel revêtement mural pour une rénovation de façade ? [MAJ]

Le style de votre maison a un peu vieilli et vous souhaitez lui donner un coup de jeune. Si auparavant, le choix se limitait souvent à un enduit ou un crépi, le marché a bien évolué pour s’adapter aux contraintes locales et proposer une multitude de solutions plus ou moins écologiques.

En matière de réglementation, il faut toutefois se référer aux PLU (plan local d’urbanisme), car ceux-ci ont parfaitement le droit de fixer des obligations en matière d’apparence extérieure de chaque propriété. Cela concerne la hauteur de la clôture, la forme de la #toiture, des ouvertures, mais aussi la couleur de chaque construction tels la #façade, les volets ou la couverture.

Avant de se questionner sur l’aspect esthétique, il est primordial de s’assurer de la qualité du revêtement que l’on choisit pour sa maison. Il est question de protéger sa maison des intempéries, et ce, de façon durable.
Cet article se focalise sur les revêtements muraux uni-matériaux pour un aspect décoratif. Il existe toutefois de nombreuses solutions d‘isolation par l’extérieur (ITE) qui ont le double avantage de rénover votre façade tout en lui apportant un complément d’ #isolation.

Petit tour d’horizon des possibilités de rénover votre façade :

Les enduits naturels :

Ne contenant aucun composant chimique, les enduits naturels sont utilisés depuis des siècles. Perméables, respirants, ils régulent l’hygrométrie, assainissent et parfois éradiquent les moisissures et champignons. Les enduits de chaux ont la particularité d’être antiseptiques alors que les enduits de terre neutralisent les odeurs et peuvent absorber certains polluants. Ces matériaux sont en outre recyclables et biodégradables.

Les pierres naturelles ou parements de pierre :

Elles donnent un vrai visage aux façades, du caractère aux maisons. Elles peuvent être collées, agrafées ou en fond de moule. Le choix de couleurs naturelles, lui, est quasi illimité. La pierre permet une bonne isolation thermique et phonique. Elles peut être posée en complément décoratif pour recouvrir les arêtes de murs par exemple. Toutefois, il s’agit du revêtement extérieur le plus coûteux. Son prix varie en fonction du type de pierre : granit, pierre taillée, pierre des champs, pierre de calcaire … Une tendance refait surface : la mosaïque. Pour couvrir une partie de mur que l’on souhaite mettre en valeur.

Le bardage bois :

Très à la mode avec le développement de la maison bois, le bardage bois se pose simplement (avec respect de la DTU) sur tout type de construction. Il améliore le confort thermique et embellit votre façade. Les essences les plus répertoriées sont le chêne, le châtaignier, le pin, le mélèze, le douglas ou le sapin. Son principal point faible : l’entretien. Certaines techniques de base permettent de pallier ce handicap : par traitement de surface, thermique ou autoclave. Pour son entretien, il existe également tout une gamme de lasures, peintures, saturateurs ou huiles naturelles.
Moins écologique par leur composition, les bardages OSB et bois composites sont des alternatives au bardage bois classique pour leurs caractéristiques souvent avantageuses.

Les bardeaux bois, tuile terre cuite ou ardoise :

Qu’ils soient en bois, en terre cuite ou en ardoise ces bardages présentent l’intérêt de donner une uniformité à votre habitation, car ils peuvent agrémenter votre toiture tout comme votre façade. Le bardeau ou tuile de bois s’intègre parfaitement à tout type d’environnement et à toutes sortes d’habitats. Il allie performances écologiques et résistance, ce qui lui donne une façon élégante de s’intégrer à la nature. Le bardage d’ardoises naturelles pour façade est certainement le plus commun. Ce qui lui confère une variété de formes et de poses inégalées. Rectangulaire, carrée ou en losange, à recouvrement double, à claire-voie double, en damier, toutes les possibilités sont envisageables. De retour depuis peu, le bardage tuile en terre cuite est une alternative intéressante. Tout comme pour l’ardoise, les tuiles mises en place sont en tout point identiques à celles utilisées pour une toiture. Elles présentent de bonnes performances, tant au niveau de l’isolation thermique qu’acoustique.

Avec le temps, les ardoises ou tuiles terre cuite se couvrent de mousses et de lichen. Un nettoyant haute pression et un traitement hydrofuge leur conféreront jeunesse et durabilité.

Le mur végétal de façade :

Pratique pour son gain de place, le mur végétal (ou mur végétalisé) est un jardin vertical accroché à un pan de mur. Il nécessite la pré-pose d’un support spécifique et un choix de plantes grimpantes. Le lierre est particulièrement bien adapté au verdissement des façades. Régulateur thermique, la végétalisation de votre façade protègera le bâtiment contre l’effet corrosif des pollutions urbaines et contre l’humidité. Enfin, les racines participeront à l’assèchement du sol à proximité des fondations.

Les panneaux de bois :

Encore très marginal pour le revêtement de façade, le panneau de bois présente de nombreux avantages. A l’aise partout, léger, peu fragile, stable aux UV, le panneau d’extérieur s’impose comme une alternative et séduit par son style très actuel. En panneau de contreplaqué de qualité CTB-X, panneau de particules liées au ciment, ou panneau de fibres liées au ciment, sa pose demande les mêmes exigences de mise en œuvre que les lames de bardage.

Il existe bien d’autres types de revêtements de façade, en aluminium, zinc ou fibre de ciment, par exemple, dont les qualités écologiques ne sont pas comparables aux matériaux présentés ici, du fait de gros besoins en énergie pour leur transformation ou leur transport.

[focus] Au fil des ans, les matériaux de façades de votre habitation subissent les effets du temps et de la pollution. Les mousses, algues et lichens fixent l’humidité et rendent les matériaux poreux.  Pour remédier à cela, Technitoit a développé le concept inédit de la Maison autonettoyante. Il s’agit d’une application de Technitoit Color façades, un hydrofuge coloré en phase aqueuse qui rénove et protège les matériaux de toitures et façades. Cette technique reste la solution la plus économique pour une rénovation de façade.

[conseil du pro] Pour obtenir une maison avec des couleurs tout en subtilité, il suffit de choisir deux teintes, ton sur ton, pour obtenir des effets très harmonieux où les nuances s’unissent à merveille. Dans le respect des contraintes du PLU !

A EVITER : Rénover soi-même sa façade sans s’assurer de son étanchéité

L’humidité poursuivra son « œuvre » à l’abri des regards.  Les  risques encourus : des remontées capillaires, la formation de champignons, une fragilisation du bâti, entraînant des problèmes sanitaires à l’intérieur (rhinites, allergies, asthme…). Avant tout travaux de rénovation, faites appel à un professionnel qui saura détecter d’éventuels problèmes d’humidité et établir un diagnostic de l’état de votre façade. Demandez votre devis, c’est gratuit avec Technitoit !

 

Article rédigé le 20 février 2012, mis à jour le 06 février 2014 par G. Lethenet

Quel revêtement mural pour une rénovation de façade ? [MAJ]

Lectures connexes Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un trackback depuis votre site.

2 commentaires pour “Quel revêtement mural pour une rénovation de façade ? [MAJ]”

  1. Wall'in dit :

    Bonjour,

    Très bon post très complet.

    J’aimerais en profiter pour partager sur un nouveau revêtement mural écologique fabriqués à partir de fibres de cannes à sucre !

Laisser un commentaire

crook