Comment résoudre un problème d’humidité dans une pièce d’eau ?

comment régler diminuer l'humidité d'une pièce d'eau

Vous avez rénové depuis quelques mois la salle de bains ou la cuisine de votre maison, avec de nouvelles fenêtres plus isolantes et des revêtements de murs imperméables, prévus pour ces pièces humides. Cependant, depuis, des traces apparaissent sur les murs et de mauvaises odeurs s’installent. Et si c’était un problème de condensation ?

 

¤ Qu’est-ce que la condensation ?

Repeindre un mur ne suffit pas pour se débarrasser de problèmes d’humidité, surtout dans une pièce dite « d’eau » où l’activité humaine produit de la vapeur comme la salle de bains et la cuisine.

La vapeur d’eau provoquée par la cuisson d’aliments, une douche ou le séchage sur un étendage de votre linge dans une pièce va se transformer en eau au contact d’une paroi froide : c’est le phénomène de condensation. Une famille de 4 personnes générerait jusqu’à 28 litres d’eau par jour !*
La rénovation d’une pièce ou une meilleure isolation (sous-toiture, murale, changement des menuiseries,…) peut renforcer ce phénomène si l’aspect « respiration » de la maison n’a pas été pensé dans un même temps. Vérifiez que l’isolation a bien été faite partout, et notamment là où la condensation a tendance à apparaître. Comme les murs extérieurs, plus froids, contre lesquels se forme et stagne l’humidité.

 

¤ Les conséquences de la condensation dans la salle de bains ou la cuisine

La condensation contre les murs, les plafonds, les coins en hauteur (la chaleur monte) sont néfastes à termes pour le bâti et pour votre santé :

  • Les traces d’humidité vont apparaître sur les murs, avec des coulures. Les tapisseries auront la fâcheuse habitude de se décoller par endroit.
  • L’humidité va favoriser la formation de champignons microscopiques, des moisissures qui peuvent entraîner des désordres respiratoires.
  • Les acariens, proliférant dans des environnements humides et chauds de préférence, provoquent des allergies.
  • Enfin, l’humidité stagnante dégrade le bâti à la longue, avec le délitement du plâtre, l’apparition de trous voire la formation de mérules dans les espaces où le bois est présent, champignon lignivore très virulent une fois installé et difficile à déloger (voir notre article ).

C’est pourquoi une bonne isolation ne suffit pas pour un intérieur confortable et sain. Il faut également prévoir des aérations suffisantes et performantes pour permettre à l’air intérieur de se renouveler. Pour une maison parfaitement isolée, maîtriser la circulation de l’air intérieur de manière mécanique se révèle parfois nécessaire.

 

¤ Les solutions pour résoudre les problèmes de condensation

 

Les solutions immédiatement applicables, à pratiquer tous les jours :

La première solution qui vient à l’esprit, c’est ouvrir les fenêtres ! Mais quand on n’en a pas, comme dans certaines salles de bains, le problème reste entier.

Dans le cas où une ou des fenêtres sont présentes, vérifiez si elles ont bien des aérateurs, situés en haut de l’ouverture. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez en installer si vous êtes bon bricoleur. Sinon, rapprochez-vous de professionnels. Si votre fenêtre est ancienne, c’est peut-être l’occasion de la remplacer pour plus d’isolation, résolvant ainsi la condensation sur le vitrage. (voir notre article)

Pour la salle de bains toujours, une astuce assez simple : utilisez un sèche cheveux ou un ventilateur pour accélérer la suppression de la condensation.

Dans la cuisine : utilisez systématiquement la hotte d’aspiration lorsque vous faites cuire vos aliments, et couvrez vos casseroles.

Autre astuce de bon sens et si vous le pouvez : faites sécher votre linge à l’extérieur de la maison, ou investissez dans un sèche-linge.

Pendant l’hiver, chauffez en continu vos pièces. Sans surchauffer. Cela permet de limiter le choc thermique qui favorise le phénomène de condensation.

Vous pouvez enfin installer des déshumidificateurs électriques ou absorbeurs d’humidité, équipés de cristaux hydrophiles dans les pièces concernées. Il vous suffit de vider régulièrement les bacs récupérateurs d’eau, et de changer les cristaux.

Les solutions qui demandent des travaux  :

L’installation d’une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) simple flux : il s’agit d’une bouche d’aspiration installée en hauteur ou au plafond. L’air intérieur est rejeté à l’extérieur de la maison.

ventilation centralisée par insufflation

ventilation centralisée par insufflation

Elle peut être hygroréglable, c’est-à-dire que l’aspiration est intensifiée si le taux d’humidité détecté par le système augmente. Le système peut s’installer dans une pièce ou plusieurs. (voir notre article). Il existe également la VMC double flux, qui expulse l’air en récupérant ses calories afin de chauffer ou de refroidir l’air entrant insufflé par le système. Elle peut en outre être associée à une pompe à chaleur. Cependant, un tel équipement demande de lourds travaux, car il s’agit d’installer tout un réseau de tuyaux pour chaque pièce de la maison.

 

L’installation d’une VCI (Ventilation Centralisée par Insufflation) en rénovation. Ce système fonctionne à l’inverse de la VMC : il insuffle de l’air aspiré à l’extérieur après avoir été filtré, créant une surpression qui « expulse » l’air intérieur et ses poussières et son humidité, via les aérations** des fenêtres, des portes,… L’hiver, l’air est chauffé avant d’être injecté, et l’été le système stoppe à partir de 25° C à l’extérieur. Le système est idéal en rénovation car il ne nécessite pas beaucoup de travaux et le caisson se loge aisément dans les combles de par sa petite taille. (voir notre article)

 

Conseil du pro vérifier l’étanchéité extérieure de vos murs peut également contribuer à réduire le phénomène de condensation : la façade est-elle en bon état ? Aucune marque de fragilisation du revêtement ? Dans le doute, adressez-vous à un professionnel. Il pourra vous proposer une hydrofugation. Une fois hydrofugée, l’eau va couler le long de la paroi sans pénétrer dans le mur. Plus aucune rétention d’eau, la paroi reste sèche.

Focus Technitoit propose une VCI idéale en rénovation car elle ne nécessite que peu de travaux si elle est installée par un professionnel. Demandez conseil, c’est gratuit.^

A éviter : négliger par les problèmes de condensations, cela peut avoir des impacts conséquents sur votre maison.

source

** pour réaliser une bonne circulation de l’air, il est nécessaire de favoriser le phénomène de convection via les infiltrations naturelles de la maison (fenêtres, portes, …) ou par des artifices comme les grilles et bouches de ventilation.

Rédigé par Gaëlle L. et mise à jour en juin 2016

Comment résoudre un problème d’humidité dans une pièce d’eau ?

Lectures connexes
  1. 15 astuces pour la salle de bains [MAJ]
  2. À chacun sa salle de bains ! (MAJ)
  3. Aménagement de pièce en rénovation : la salle de bains
  4. Rénovation : attention aux mauvaises surprises (MAJ)
  5. Quels sont les points à vérifier avant une rénovation de toiture
Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un trackback depuis votre site.

2 commentaires pour “Comment résoudre un problème d’humidité dans une pièce d’eau ?”

  1. Julie dit :

    Merci pour vos astuces pour résoudre les problèmes d’humidité dans une salle de bain. C’est en effet un problème fréquent et récurrent !

  2. [...] Vous avez rénové depuis quelques mois la salle de bains ou la cuisine de votre maison, avec de nouvelles fenêtres plus isolantes et des revêtements de murs imperméables, prévus pour ces pièces humides. Cependant, depuis, des traces apparaissent sur les murs et de mauvaises odeurs s'installent. Et si c'était un problème de condensation ? (…)  [...]

Laisser un commentaire


− cinq = 2